Nos tops 10… des plus beaux sites religieux

Un temple hindou à Jaffna au Sri Lanka

Comme nous sommes régulièrement en mode de planification de voyages et que par conséquent nous avons le nez dans les livres, les blogues, les applications et les cartes, nous nous remémorons souvent des souvenirs de voyages. Nous repensons à certains endroits que nous avons vus et qui nous ont émus, parfois jusqu’aux larmes, des lieux que nous avons visités loin des sentiers battus, des paysages qui nous ont fait frissonner par leur grande beauté, des endroits où nous avons particulièrement bien mangé, bref, comme vous tous, nous revivons nos voyages par l’entremise de nos souvenirs qui ressurgissent à cause d’un post dans Facebook, d’un reportage à la télé, etc.

Puis, à l’instar de notre billet Spécial animal, l’idée de regrouper des lieux qui nous avaient particulièrement interpellés a fait son chemin. Alors, voilà notre premier d’une série que nous avons appelé Nos Tops… dans lesquels nous regrouperons nos coups de coeur dans différentes catégories. Nous commençons donc par Nos tops 10… des plus beaux sites religieux que nous avons visités. (Vous pouvez maintenant cliquer sur les petites photos pour les agrandir.)

Avant de commencer, un petite précision s’impose. Dans plusieurs de nos choix, ce n’est pas tant la beauté du temple qui nous a émue que son côté mythique, la sérénité qui s’en dégage ou encore la ferveur que nous y avons ressentie et bien sûr son effet poils hérissés sur les bras.

10

Les temples d’Abou Simbel

L’Égypte, que nous avons visitée en 2008, regorge de nombreux temples aussi impressionnants les uns que les autres. Mais ceux d’Abou Simbel, qui sont situés dans le sud de l’Égypte, nous ont particulièrement interpellés. Ils furent construits par Ramses II entre 1304 et 1213 avant J.-C. et étaient destinés à son propre culte ainsi qu’à celui de son épouse Nefertari. Ils sont classés patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le grand temple voué au culte de Ré, Amon et Ramses II avec ses quatre statues colossales de Ramses II

Bien sûr les temples sont d’une grande splendeur avec leurs imposants colosses, mais l’histoire autour de leur emplacement est assez spectaculaire.

Avec la construction du barrage d’Assouan, sur le Nil, les sanctuaires étaient menacés par les eaux. Il a été nécessaire de les déplacer dans un endroit qui ne serait pas inondé par le futur lac Nasser tout en étant le plus près possible de leur site d’origine et dans la même orientation. En effet, une des particularités de ces sites est que, les 21 février et le 21 octobre de chaque année, le soleil levant pénètre jusqu’au fond du temple et éclaire les statues divines.

Ainsi, les temples ont été complètement démontés puis reconstruits dans une colline artificielle. Les travaux ont commencé en 1964 et ont duré quatre ans. Et le soleil pénètre encore jusqu’au fond, mais les 23 février et les 23 octobre…

Les temples d’Égypte sont des œuvres magistrales de toute beauté, mais comme il n’y a plus d’activités religieuses, on n’y retrouve pas la même ambiance que dans les temples d’Asie. Ils frappent surtout l’imaginaire avec le côté inexpliqué ou complexe de leur construction. Comment ont-ils réussi ces exploits architecturaux avec le peu de moyens à leur disposition il y a plus de 3 000 ans ? C’est ça qui est hallucinant!

9

Mont Popa

Au Myanmar, en 2012, à une heure de voiture de Bagan, nous hésitions à nous rendre au Mont Popa. Les avis étaient mitigés et beaucoup ne recommandaient pas cette visite. Heureusement que nous avons écouté notre instinct.

Le mont Popa, un volcan éteint, est la résidence spirituelle de 37 nats (esprits) vénérés au Myanmar. Il faut monter 777 marches, pieds nus, en compagnie de nombreux singes, mais aussi de nombreux pèlerins pour se rendre jusqu’au temple du sommet. Très peu visité par les touristes étrangers (du moins à l’époque) nous y étions pratiquement les seuls représentants. Le temple en lui-même n’est pas très beau, il est même un peu kitch, mais on y va pour l’expérience qui est à vivre absolument!

8

Temple de la dent de Kandy

Temple de la Dent

 Le temple de la Dent de Kandy au Sri Lanka est un de ces temples que nous avons adoré pour sa cérémonie de la Dent. Le temple en lui-même est beau, mais beaucoup le surpassent, par contre assister à la cérémonie de la possession de la Dent, ça c’est saisissant!

La possession de la Dent est devenue le symbole de la souveraineté et de la supériorité du royaume cinghalais. Dans la salle de la Dent, trois pujas (prières ou offrandes) ont lieu tous les jours au cours desquelles les pèlerins, tout de blanc vêtus, viennent porter des offrandes, principalement des fleurs et du riz. Ils espèrent tous voir, par une petite porte ouverte pendant 30 minutes, le reliquaire en or et en forme de stupa qui contient la Dent.

Remarquable pour son intensité et pour la ferveur des gens. (Lire notre billet ici)

7

Le monastère Mahavihara

Le Dagoba de Ruvanvelisaya

À notre arrivée vers la fin de l’après-midi à Anuradhapura au Sri Lanka, nous nous sommes rendus à Mahavihara, haut lieu de cérémonies bouddhistes du pays qui attirent les fidèles par centaines. C’est à cet endroit que l’on peut prier sous le Sri Maha Bodhi, l’arbre de Bodhi le plus vieux du monde âgé de plus de 2 000 ans.

C’est réellement là où il faut être pour la Vesak Poya. Cette fête qui célèbre la Naissance, l’Éveil et la Mort de Bouddha a lieu à la pleine lune de mai et commence avec le coucher du soleil.

Nous étions quelques milliers de personnes, familles, pèlerins et moines pour prier et faire des offrandes à Bouddha.

Après la cérémonie de la puja sous l’arbre de Bodhi, nous nous sommes rendus au dagoba de Ruvanvelisaya qui est à quelques minutes de marches. Il est le plus imposant stupa de la ville, haut de 55 mètres et construit 140 ans av. J.-C. Il est vraiment magnifique avec les dernières lueurs du coucher du soleil.

Ce n’est pas un spectacle pour touristes, nous n’étions que très peu nombreux et c’est ce qui en fait une expérience unique, touchante et authentique. (Lire notre billet ici)

6

Le Rocher d’Or

Le Rocher d’Or est l’un des principaux lieux de cultes du bouddhisme du Myanmar, situé au sommet du Mont Ktaikhtiyo à 1 200 m d’altitude. Puisque s’y rendre constitue presque un exploit, le touriste y est encore plus rare qu’ailleurs au pays. Du moins, c’était le cas lors de notre passage en 2012.

Pour l’ascension, nous étions entassés à bord d’un camion local où nous sommes rapidement devenus le centre d’intérêt des jeunes bonzes embarqués avec nous. Au bout de trente minutes, les touristes à bord, en l’occurrence nous deux, devaient débarquer pour continuer à pied alors que tous les autres passagers sont demeurés dans le camion pour se rendre jusqu’au sommet. Nous n’avons d’ailleurs jamais su pourquoi, mais notre interprétation est que le trajet est trop dangereux et risqué pour la sécurité des touristes alors que celle des Birmans ne figure probablement pas parmi les priorités du gouvernement… m’enfin!

Bien entourés dans la première partie du trajet dans la benne du camion avec tous ces jeunes bonzes

Ensuite, la montée nécessite une marche d’une bonne heure jusqu’au sommet et nous avons profité d’un porteur pour nos bagages. Au début, nous étions un peu gênés, mais quand nous avons vu que certaines personnes se faisaient transporter dans des chaises à porteurs jusqu’en haut, nous l’étions un peu moins…

Le Rocher d’Or éblouit. Il s’agit d’un gros rocher faisant 6 m de diamètre, surmonté d’un petit stupa et recouvert de feuilles d’or. Il tient en équilibre sur le flanc de la montagne. « Selon la légende, le rocher doit son équilibre à l’emplacement très précis d’un cheveu de Bouddha dans le stupa. Un ermite demanda au roi de chercher un rocher dont la forme ressemblait à sa tête et d’y placer le cheveu qu’il possédait. »

Il s’agit donc d’un site de pèlerinage de premier plan pour les bouddhistes birmans et tous rêvent de se rendre un jour à ce sanctuaire. Nous sommes vraiment privilégiés d’avoir pu nous y rendre.

Arrivés juste avant le coucher du soleil, un merveilleux spectacle s’offrait à nous, un léger brouillard commençant à recouvrir le site et le rocher. Mais l’ultime expérience c’est après le crépuscule. Le rocher étincelle sous la lune et les projecteurs alors que les pèlerins font des feux, cuisinent en plein air, mangent, prient, allument des cierges et s’amusent.

Dormir sur les lieux permet d’admirer le magnifique lever du soleil au-dessus des nuages le lendemain matin juste avant le petit-déjeuner et la descente.

5

La Pagode Shwedagon

(Shwe : or et Dagon : ancien nom de Rangoon)

Située dans le centre-ville de Rangoon, la capitale du Myanmar, la pagode Shwedagon (ou Temple d’Or) est le lieu saint le plus sacré du pays. Le stupa recouvert de feuilles d’or, visible des quatre coins de la ville, brille le jour et étincelle de mille feux la nuit. Il abrite selon la légende des reliques de quatre anciens Bouddhas, dont huit cheveux sacrés du Bouddha Gautama (chef spirituel qui donna naissance au bouddhisme).

La pagode repose sur une plateforme de 5,6 ha et elle est un vaste complexe de 72 autres pagodes, pagodons, salles de prières et autres édifices religieux.

La pagode principale est un stupa de 98 m entouré d’une forêt de 64 petits pagodons. Sur la flèche, tout en haut du stupa se trouve une hti (ombrelle) où sont accrochées 1 065 clochettes d’or et 420 clochettes d’argent ainsi qu’une girouette ornée de pierres précieuses incrustées de milliers de diamants dont une émeraude de 76 carats.

Petite anecdote : notre arrivée au Myanmar a coïncidé avec la visite de Barack Obama au pays, la première visite d’un président américain en 50 ans. Imaginez tout le branle-bas de combat partout dans la capitale! Rues fermées, militaires partout et tout le monde ne parlait que de ça. Il y avait aussi des journalistes du monde entier dans la capitale tout comme au Temple d’Or au moment de notre visite. Un journaliste du réseau BBC d’Angleterre a même interviewé Jean-Pierre, comme rare touriste occidental et notre guide. Le journaliste se demandait pourquoi des touristes visitaient ce pays alors qu’il était à peine rouvert aux étrangers. Belle expérience, mais malheureusement nous n’avons jamais réussi à voir le reportage.

4

Temple Adam’s Peak

La cérémonie du lever du soleil

Celles et ceux qui nous suivent depuis les débuts de notre blogue se rappelleront peut-être de notre, appelons ça un exploit, donc de notre exploit pour atteindre le temple sur le sommet du Adam’s Peak. Le Pic d’Adam est un site religieux pour les bouddhistes, les hindouistes, les musulmans ainsi que les chrétiens, ce qui en fait un lieu très particulier.

Si nous n’avons pas la même ferveur religieuse que les fidèles qui y accèdent par millier chaque jour, nous pouvons dire que nous avons du courage. On s’explique. Pour se rendre au temple, il faut d’abord se rendre dans la ville de Dalhousie afin d’y dormir quelques heures avant d’entreprendre l’ascension du Pic d’Adam vers les 2 heures du matin. Le but ultime est de grimper les 5 000 marches inégales et d’arriver au sommet pour le lever du soleil et surtout pour assister à la cérémonie bouddhiste qui a lieu deux fois par jour, soit au lever du soleil, soit au coucher du soleil. Vous aurez bien compris que le trajet peut se faire aussi à l’inverse, partir dans l’après-midi pour assister au coucher du soleil et redescendre pendant la nuit. Mais monter à 30 degrés en plein soleil, c’est encore plus difficile!

Tout le long du parcours, on peut s’arrêter prendre un thé et manger une bouchée dans les petits bouis-bouis installés le long de l’escalier, mais ce qui est formidable c’est de croiser les locaux souvent très âgés faire le pèlerinage parfois même avec une canne. C’est incroyable ce que la croyance d’une personne peut faire. (Lire le billet ici)

3

Temple d’Adinatha

Le temple d’Adinatha

Hors des sentiers battus, la toute petite ville de Ranakpur en Inde est reconnue pour ses temples jaïns, une religion issue de l’hindouisme dont les préceptes fondateurs sont la non-violence, la sincérité, l’honnêteté, la chasteté et la non-possessivité. Le plus beau des temples du pays est celui d’Adinatha entièrement de marbre blanc.

Construit dans le milieu du XVe siècle, le temple compte 29 salles, 80 coupoles soutenues par 420 piliers et dans l’ensemble, il y aurait un total de 1 444 piliers finement ciselé d’ornements tous différents. Tout simplement une pure merveille.

(Lire notre billet ici)

2

Les temples de Bagan

Comme nous le mentionnions plus haut, notre voyage au Myanmar remonte à 2012, peu de temps après la réouverture du pays au tourisme et c’était aussi notre premier voyage en Asie du Sud-est. Après une dizaine de jours en Thaïlande nous avons pris l’avion pour ce pays encore très peu visité et nous étions très excités, car nous en avions entendu que du bien. Nous sommes tombés sous le charme et encore aujourd’hui nous maintenons que c’est le plus beau des pays que nous avons visités et celui dont la population est la plus gentille. Mais revenons au sujet de ce billet, les sites religieux.

Quand on va au Myanmar, on passe assurément quelques jours à Bagan, mais plus particulièrement à Old Bagan pour s’immerger dans le vaste site archéologique bouddhiste d’une superficie d’environ 50 km2 classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Des milliers de temples et de stupas y sont implantés et certains datent du début des années 1 000.

Nous nous sommes promenés à vélo pendant trois jours au hasard des temples de Old Bagan, c’est un endroit mystérieux et époustouflant.

Évidemment, nous ne pouvions passer à côté, il nous fallait absolument assister au coucher du soleil sur les temples. À cette époque, nous trouvions déjà qu’il y avait beaucoup de monde. Nous n’osons même pas imaginer ce que ce doit être maintenant que le pays est des plus populaires.

1

Le Temple d’Or

Gardien du Temple d’Or

C’est notre sublime temple Harmandir Sahib, mieux connu sous le nom de Temple d’Or (hé oui, un autre!) qui remporte la palme d’or ;-). Situé à Amritsar dans le nord de l’Inde, il est le plus important temple sikh de l’Inde et il tient son nom du fait qu’il est entièrement recouvert d’or fin, dont 750 kg seulement pour son dôme.

Le temple est au milieu d’un lac artificiel et est entouré d’un vaste complexe qui contient plusieurs salles de cultes et une immense cafétéria où sont servis plus de 50 000 repas gratuits par jour. C’est par la promenade de marbre blanc qu’on accède au pont qui conduit au Temple d’Or qui contient le fameux Livre sacré du sikhisme.

Pour pouvoir pénétrer sur le site, il faut d’abord laisser ses chaussures et ses bas à l’endroit prévu à cet effet, avoir un foulard pour cacher ses cheveux et traverser un petit bassin qui fait office de bain pour les pieds. Aucune exception pour personne… pas même pour notre Premier ministre Trudeau ;-). Nous nous sommes rendus sur le site pas moins de cinq fois. Inutile de préciser que nous aimions l’endroit, on s’y sentait tellement bien. C’était juste bien de s’asseoir par terre, de regarder les gens passer et de se laisser envahir par les émotions que nous procurait l’endroit. C’est réellement un lieu où l’on retournerait. Les gens venaient nous parler, nous serrer la main et nous souhaiter la bienvenue et aussi… se faire photographier avec nous. Nous avons eu beaucoup de plaisir. (Lire notre billet ici)

Et voilà pour ce premier billet thématique de Nos tops... Nous espérons qu’il vous a plu et qu’il vous a rappelé quelques souvenirs ou qu’il vous a incité à lire ou à relire certains billets de notre blogue. À tout le moins, nous souhaitons que ces merveilleux sites vous donneront le goût de partir en voyage et de visiter l’ailleurs.

 Si vous avez aimé ce billet, likez et partagez pour nous aider. Ecore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.


15 commentaires sur “Nos tops 10… des plus beaux sites religieux

  1. Quelle belle et bonne idée vous avez eu de faire cette belle compilation de vos tops ! Toujours intéressant de vous lire . Merci .

    J'aime

  2. Magnifiques tous ces sites ! Quelle belle idée de nous les remontrer en les regroupant par thèmes. J’ai déjà hâte de contempler les prochains ! Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le mystique ,l’immense ferveur et l’inimaginable gentillesse des pèlerins …
      Merci pour ce billet !
      Nous avons vu 2 tops et notre prochaine destination nous permettra d’en voir un troisième.

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour Marie,
      Ce fut assez facile de sélectionner les 10 plus beaux sites, par contre pas si évident d’en déterminer l’ordre. C’est un bel exercice à faire et encore une fois, ça permet de revivre de beaux moments. Et on a bien hâte de présenter nos prochains tops. Merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisirs d’en recevoir.
      JP et Do

      J'aime

  3. Les temples Birmans reviennent beaucoup dans votre article. J’avais été frappée par la ferveur spirituelle dans ce pays, c’est là que j’ai été le plus intensément secouée aussi ( et je plussoie, j’ai aimé la montée au Mont Popa et je recommande !). Je crois qu’il faudrait que j’aille en Inde !
    Belle journée !

    J'aime

    1. À quand remonte votre voyage au Myanmar? Je suis curieuse de savoir si les sites sont maintenant envahis par les touristes. C’est définitivement notre pays coup de coeur mais on hésite à y retourner de peur que justement ce côté spirituel et la gentillesse des gens se soient effrités avec la venue du tourisme de masse. Je vous encourage vivement l’Inde, pas évident mais tellement intense et enrichissant. Nous y sommes restés 3 mois et nous étions assez fatigués à notre retour, mais c’est certain que nous y retournerons. Sinon, pour une plus facile adaptation, le Sri Lanka est vraiment un magnifique pays. C’est l’Inde à une plus petite échelle. Je vous recommande. Belle journée à vous aussi!

      J'aime

  4. Encore une fois des plus intéressants. Le Rocher D’or est une énigme en soi. Peut-être que la densité de la roche n’est pas égale partout permettant de positionner le centre de gravité juste au bon endroit.

    J'aime

  5. Encore une fois des plus intéressants. Le Rocher D’or est une énigme en soi. Peut-être que la densité de la roche n’est pas égale partout, permettant au centre de gravité d’être juste au bon endroit .

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Lise! Je suis bien d’accord, Il y a certainement une formule mathématique pour expliquer la chose! C’est quand même surprenant de voir ce gros rocher tenir dans cette position malgré les probables tremblements de terres qui se produisent à l’occasion dans ce pays comme dans tous les payse d’Asie.

      J'aime

Répondre à Lise Simoneau Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s