Maître corbeau fait du charme sur le Columbia Icefield

La route qui relie les villes de Jasper et Banff a une longueur d’environ 300 km et elle est située entièrement à l’intérieur des deux parcs du même nom. Et quelle route! Il paraît que c’est la plus belle au Canada. Pas certains car, avouons-le, nous sommes un p’tit peu chauvin quant à nos routes de la Gaspésie et de Charlevoix, mais elle s’en approche! Cependant, nous l’affirmons, elle l’est sans contredit dans l’Ouest!

Alors voici le résumé de notre parcours de la journée (bien oui, beaucoup d’arrêts visites et photos) pour nous rendre de Jasper à Banff. Puisque nous pouvons nous le permettre, nous prenons tout notre temps pour nous remplir encore davantage la tête de belles images.

Tout en contemplant encore et toujours les paysages et après nos premières rencontres avec les chèvres de montagne et les wapitis, nous nous arrêtons aux chutes de la rivière Athabasca à environ 15 km de Jasper.

Les chutes encaissées de plus de 23 mètres de haut éblouissent, c’est le cas de le dire. Nous descendons un peu en aval pour admirer la splendeur et la transparence de l’eau d’une partie plus calme de la rivière. Nous passons facilement une heure sur le site malgré le crachin et on imagine sans difficulté le spectacle sous un soleil radieux. Une autre fois peut-être, mais on a adoré. Toujours impressionnant et apaisant de voir cette couleur d’eau….

Nous poursuivons notre chemin vers le Champ de glace (Icefield) de Columbia. Mais là, nous sommes très haut dans les montagnes, il neige, la route est glissante et le paysage est d’un autre monde. En fait, on dirait la fin du monde! 

Le Champ de glace est en réalité un immense couloir de gravier (comme le lit d’une rivière) où était le glacier Columbia avant qu’il ne fonde. Bien que son recul se poursuive, le glacier est encore magistral. En période estivale, de nombreux autobus avec des roues énormes vont rouler sur le glacier. Quant à nous, nous avons marché environ un kilomètre vers le glacier, et ce, à deux reprises, soit cette fois-ci en affrontant la tempête (nous sommes Québécois après tout😜) et à la fin de notre séjour par une journée ensoleillée. Nous voulions revoir le site sous un ciel meilleur. Au final, l’expérience fut des plus palpitantes la première fois. Voici donc quelques photos du glacier sous la tempête et sous le soleil en noir et blanc et en couleurs!

Plus loin, la neige diminue et la route redevient sèche, nous arrivons à hauteur du légendaire Lac Louise dont on vous reparlera pour ensuite atteindre notre destination de dodo à Dead Man’s Flat, un peu passé Banff.

En résumé, une très belle route qu’on vous recommande très certainement.

Si vous avez aimé ce billet, aimer et partagez pour nous aider. Encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

11 commentaires sur “Maître corbeau fait du charme sur le Columbia Icefield

  1. Photos éblouissantes, aventure palpitante dans la tempête avec ce soleil qui transperce légèrement les nuages. Les photos animalières sont magnifiques. On voit même la route dans l’oeil du corbeau !!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai que c’est impressionnant mais ce l’est encore plus en vrai. Vraiment une belle surprise pour nous ces deux parcs, tout est beau partout. Alors mon chéri, merci à toi de nous lire et de nous suivre si passionnément 🥰🥰🥰. On t’embrasse fort!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s