La Réserve nationale de Mojave, un beau grand carré de sable!

Mojave national Preserve, du 10 au 13 décembre 2019

Nous quittons donc notre mignon camping de Joshua Tree pour nous rendre à environ 220 km plus au nord à la Mojave National Preserve. Juste avant d’y arriver, nous devons rouler sur un petit tronçon de la mythique route 66. Pas longtemps, même pas un kilomètre, mais quand même! Un peu de nostalgie pour l’ex-motocycliste 😭.

Notre première destination dans le parc est le secteur des dunes Kelso où il y a aussi un centre d’information touristique dans le village fantôme du même nom. Le centre est situé dans l’ancienne gare historique, mais était fermé la journée de notre arrivée ainsi que le lendemain. Heureusement, nous avions glané quelques infos auprès de quelques blogueurs, tout comme sur iOverlander, et nous savions que nous pouvions camper près des dunes Kelso. Simple simple! Il faut prendre la petite route qui va au sentier des dunes, continuer dans le désert quelques kilomètres et se stationner à peu près où l’on veut. Nous étions cinq ou six VR garés à distance d’au moins trois à 400 mètres les uns des autres.

Et bien oui, c’est un autre wow, mais un très gros WOW cette fois-ci! Quelle fantastique place! Et que dire du coucher de soleil! Interminablement beau! D’une couleur inimaginable! Et quelle tranquillité! Vraiment un endroit où il faut aller à tout prix! Juste aux pieds des dunes, nous avons admiré pendant plusieurs heures le changement de nuances du ciel et des dunes. C’était sans fin. M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E! Nous avons dormi comme des bébés, la tête pleine d’images d’une grande splendeur.

Aux alentours de 10 h le lendemain, on se paie la montée de la dune principale, soit à peu près cinq kilomètres aller-retour et environ 200 mètres de dénivelé. Mais marcher et monter dans du sable mou, ce n’est pas du tout évident. Et, pour couronner le tout, vous nous connaissez, pourquoi faire simple quand on peut faire ça compliqué! On regardait les deux personnes, deux petites taches loin devant de nous, qui gravissaient la dune en ligne droite, et nous ne nous sommes même pas posé la question à savoir, est-ce le meilleur chemin pour grimper là-haut? Nous suivons leurs traces sans réfléchir. Allez, on y va en ligne droite, let’s go, y’a pas de problème!

Résultat, comme nous venons de le dire, ce n’était pas facile de marcher et monter dans du sable mou et encore plus quand tu ne pèses pas trop lourd. Dominique n’arrivait plus à avancer dans les derniers mètres, car pas assez de poids pour que ses pieds s’ancrent bien dans le sable et puisque c’était très à pic, elle glissait vers le bas. Jean-Pierre a donc pavé la voie en laissant des traces profondes dans lesquelles Dominique pouvait grimper. Ouf!

Mais, rendus en haut, la vue incroyable, superbe, des dunes à perte de vue (elles s’étendent sur 120 km carrés), c’est grandiose et on y passe un long moment avant de reprendre le chemin inverse. C’est la séance photo de la veille qui se poursuit.

Le party aurait pris si nous avions apporté des crazy carpets ou à tout le moins un morceau de carton pour glisser jusqu’en bas. Nous n’y avons pas pensé, bien dommage! Tout de même, disons-le, le retour fut plus décontracté que l’aller, d’autant plus que nous avons été plus brillants en optant pour la formule zigzag et en passant par les dunes adjacentes. Beaucoup plus efficace et logique franchement! Pas trop fiers de nous.

Après cette rocambolesque randonnée, nous nous rendons au Teutonia Memorial Cross, une croix en l’honneur des vétérans mise en place par quelqu’un de la région. Au pied de ce monument, il y a plusieurs endroits assez espacés les uns des autres pour y passer la nuit. Le lieu, bien que moins attachant que les dunes, demeure un très beau spot de bivouac et on a droit encore une fois à de sublimes couleurs avant de se laisser aller dans les bras de morphée.

Et pour continuer dans notre élan, nous montons au Teutonia Peak, une montagne d’environ 200 mètres et une randonnée de plus de six kilomètres aller-retour. Nous avouons, nous avions moins d’énergie pour marcher ce matin-là, et on s’est dit, allons-y doucement, et on verra où ça nous mènera. Petit train va loin, nous avons atteint le sommet. Et c’était super beau ça aussi.

Il ne faut pas négliger le fait que c’est ici que se trouve la plus grande concentration d’arbre de Joshua de tout le désert. Il y en avait beaucoup dans le Joshua Tree National Park, mais dans la réserve, c’est certainement le double en nombre.

Pour nous rendre au troisième spot de la réserve, le Hole in the wall campground, le seul et unique camping officiel du coin, deux chemins possibles. Soit par la route asphaltée qui contourne le parc sur environ 145 km (2 h 30 selon Maps.me), soit par l’intérieur du parc pour une distance de 45 km (1 h 8 selon Maps.me) dont à peu près la moitié est en gravillon. Encore une histoire de GPS! (Voir San Francisco.) Nous conseillons la première option parce que les 25-30 km en pierre et sable sont pénibles et prennent beaucoup plus de temps que prévu…

Arrivés en fin de journée, et comme nous devions filer à Las Vegas le lendemain, nous n’avons pas randonné dans les alentours. Nous avons dormi au camping et visité un peu cette formation rocheuse volcanique très surprenante et encore une fois, profité du coucher du soleil stupéfiant.


En résumé, le Mojave National Preserve est un endroit magnifique qui vaut la peine d’y passer plusieurs jours. C’est du vrai de vrai, contrairement à notre prochaine destination qui est la ville des fantasmes et des illusions où nous ne serons qu’une seule nuit. Nous avons décidé d’entreposer le tuk-tuk à Las Vegas pour nous envoler pour un mois au Québec afin de passer les Fêtes avec nos enfants, parents et amis. Nous serons de retour à Las Vegas le 15 janvier 2020 et nous poursuivrons notre roadtrip vers le Mexique pour le reste de l’hiver en repassant par l’Utah au printemps où nous rentabiliserons notre passe dans les grands parcs américains.

Plus de photos des dunes, c’est ici.

Fiche camping – bivouac

Bivouac, Kelso Dunes

Californie, Réserve nationale de Mojave, bivouac à Kelso Dunes – spectaculaire spot surtout au coucher du soleil. Les places sont illimitées, vous n’aurez jamais de voisins si vous n’en voulez pas.

Bivouac Teutaria Memorial Cross

Californie, Réserve national de Mojave, bivouac au Teutoria Memorial Cross – Tranquille et beau, juste à côté du sentier Teutoria Peak.

Hole in the wall campground

Californie, Réserve nationale de Mojave, Hole in the wall campground – Calme absolu et magnifique panorama dans ce camping, sans service. Toilettes sèches, eau et vide sanitaire disponibles sur le site. 12 $US ou 6 $US avec la passe annuelle des parcs nationaux. Il y a quatre sentiers balisés autour du site.

Si vous avez aimé ce billet, aimer et partagez pour nous aider. Encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

6 commentaires sur “La Réserve nationale de Mojave, un beau grand carré de sable!

  1. Vos photos extrêmement colorés sont MAGNIFIQUES! Effectivement, je suis d’accord avec vous que c’est à voir un jour. Les couchers de soleil, le vidéo sur les dunes (Dommage que vous n’aviez pas au moins un carton),.. Tous les endroits que vous avez visité donnent le goût d’y aller! Bonne continuité!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s