Le Saguaro National Park pour mettre du piquant dans nos vies!

Arizona, Saguaro National Park, du 13 au 17 et du 21 au 25 avril 2022

Après avoir senti sous nos pieds la douceur du sable hors du commun, allons maintenant remplir nos yeux de fleurs uniques, que l’on retrouve principalement dans la région de Tucson en Arizona!

Plus précisément, c’est avec le Parc National de Saguaro où le cactus Saguaro (prononcé sa-wa-ro) règne en digne roi que nous avons rendez-vous. Celui-ci ne pousse que dans le désert du Sonora, situé entre l’Arizona, le Mexique et la Californie.

Ce cactus phénoménal peut atteindre quinze mètres de haut faisant de son espèce la deuxième plus grande au monde. Mais il lui faut de la patience pour gager ce titre, car il ne croît que de quelques centimètres au cours de ses six premières années, n’en mesure que 30 à 15 ans et à peine deux mètres à 50 ans. Il peut prendre plus de 70 ans avant de commencer à se ramifier et à développer ses bras. Petit train va loin… En effet, puisqu’il se prévaut d’une durée de vie parfois aussi longue que plus de 150 ans. Est-ce à dire qu’il a trouvé la fontaine de jouvence?

Par ailleurs, aucun complexe côté poids ni de rétention d’eau, car il peut peser 8 tonnes, contenir jusqu’à 3 000 litres d’eau dans sa colonne et en perdre 50 % pendant les périodes de sécheresse.

En théorie, ses fleurs apparaissent la nuit du mois d’avril à mai et ses fruits de couleur rubis fin juin.  Mais quelle date au juste? Nous arriverons vers le 13 avril, est-ce trop tôt pour voir les fleurs. C’est que la photographe y tient mordicus… elle en parle depuis bien avant notre départ pour ce roadtrip. Et où vivent-ils? Il faut savoir que le parc national de Saguaro compte deux blocs, l’un à l’est de Tucson et l’autre à l’ouest! Suspense! Comme nous sommes partis tard du White Sand National Park, nous ne roulons qu’à peine 215 km pour nous arrêter à Deming au Nouveau-Mexique, et aller dormir au Rockhound State Park. De là, une petite journée de 315 km pour aller au Kartchener Cavern State Park à Benson en Arizona qui se situe à une soixantaine de kilomètres de l’entrée est du Parc National de Saguaro aussi appelé le Rincon Mountain District

Dans le parc se trouve une très belle route scénique d’environ treize kilomètres, le long de laquelle sont disséminés une multitude de sentiers de randonnées de différentes longueur et difficulté. Nous nous offrons sept kilomètres de marche en montagne sous une chaleur incroyable. C’est sublime, les magnifiques saguaros en imposent et impressionnent, mais… les fleurs manquent à l’appel! Même pas de petits bourgeons! 

Le lendemain, nous décidons d’aller voir l’autre partie du parc, le Tucson Mountain District, situé à environ 230 km vers l’ouest. Le ranger du parc nous avait recommandé le Gilbert Ray Campground, un camping appartenant au County à moins de six kilomètres de l’entrée de l’autre parc.  Excellent choix!

Celui-ci est beaucoup plus modeste en terme de superficie, mais le surpasse par sa grande concentration de saguaros. C’est simple, il y en a partout! Le parc compte une route panoramique, mais inaccessible aux VR, aussi nous ne pourrons que nous offrir une petite randonnée de six kilomètres. Toujours aucune fleur à l’horizon, mais le trek nous ravit avec ses Carnegiea gigantes à profusion. On ne peut que s’imaginer le spectacle de les voir tous fleuris en même temps, particulièrement en raison de leur spécificité de ne s’épanouir que sur le dessus de la tête et des bras des cactus. 

Ce n’est que le lendemain, en se promenant sur le terrain de camping que l’on aperçoit enfin quelques têtes d’arbres ornées de ravissantes fleurs crème. Alors, même si celles-ci n’éclosent qu’à la tombée du jour, on peut quand même les observer le matin et parfois plus tard dans la journée.

Eurêka, il y a des fleurs! Pas beaucoup certes, mais il y en a. Dans ces conditions, puisqu’elles commencent à sortir, nous pourrions aller voir ailleurs ce qu’il y a de joli pendant quelque temps! Histoire de leur laisser du temps pour ce qu’elles doivent faire… c’est-à-dire fleurir! Et revenir plus tard, pourquoi pas? D’autant plus que nous nous sentons vraiment bien dans cet endroit d’un calme absolu qui fait le plus grand bien. C’est la beauté de ce genre de voyage, aucune contrainte ni obligation, facile de changer d’idée et d’itinéraire et nous excellons en la matière!

Alors, quelques jours plus tard, de retour dans notre camping préféré, nous nous installons pour quatre nuits du 21 au 25 avril. Bon, on va se le dire, il y a plus de fleurs, mais ce n’est pas l’apothéose. On voit par contre de plus en plus de boutons sur les arbres.

Nous sommes entourés d’une grande variété de cactus qui eux ont bien entamé leur floraison.

Les oiseaux s’en donnent à cœur joie tout comme la photographe qui part en expédition quelques heures tous les matins pendant que monsieur lit son journal ou écrit pour le blogue. Le reste du temps, c’est la farniente! 

Quatre belles journées qui auraient bien pu se poursuivre encore longtemps. C’est le cœur un peu à l’envers d’avoir manqué ce phénomène de floraison que nous reprenons la route vers d’autres horizons… Mais on ne sait jamais ce que demain nous réserve!

Fiche camping – bivouac

Nouveau-Mexique, Deming, Rockhound State Park Campground — Compte une vingtaine d’emplacements, 10 $ US aucun service et 14 $ US avec électricité. Sanidump, douches chaudes et toilettes propres. Superbe emplacement adossé à la montagne remplie de cactus et d’où l’on peut randonner. Bien que le camping affichait complet, la responsable mous a trouvé un petit coin où passer la nuit, à côté d’ailleurs d’un autre couple de Québécois! Magnifique endroit!

Arizona, Benson, Kartchener Cavern State Park Campground — 29 $ US avec électricité et eau. Très propre, emplacements asphaltés. On y va pour visiter la caverne, ce que nous n’avons pas fait. Nous avions besoin d’électricité pour régler un problème avec notre onduleur. Compte une soixantaine de terrains. La visite guidée (obligatoire) de la caverne est de 23 $ US.

Kartchener Cavern State Park Campground

Arizona, Tucson Montain Park, Gilbert Ray Campground, à une dizaine de minutes de l’entrée du Saguaro National Park East — 20 $ US avec électricité. Une centaine de places avec réservation et 25 sites First come First Serve. Toilettes, eau, sanydump et recyclage. Magnifique camping dans le désert de cactus, fameux pour l’observation des oiseaux. Tranquille, beaux couchers de soleil. On a adoré! Nous le recommandons chaudement.

Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à aimer et à partager pour nous aider. Encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

20 commentaires sur “Le Saguaro National Park pour mettre du piquant dans nos vies!

  1. Vraiment vous deux, vous visitez des endroits à couper le souffle, c’est votre devise après tout! Quel beau parc, silence, exotisme et beau temps, vraiment que de beautés. Ils impressionnent vraiment ces cactus. De voir Jean-Pierre près d’eux quand on sait qu’il mesure 6 pi environ, c’est impressionnant!
    Mon cactus ne fait que 3 pi , mais fait des bébés. Tu as l’air tout petit Jean-Pierre. C’est bien dommage pour les fleurs tant recherchées, mais celles que vous avez eu la chance de voir sont très belles et que dire de la belle variété d’oiseaux, je suis jalouse!

    Vous allez de découverte en découverte et c’est merveilleux pour nous qui en profitons.
    Bonne suite à vous deux xx

    Aimé par 1 personne

    1. On est vraiment contents de nos trois premières découvertes. Il n’en sera pas toujours ainsi plus tard, mais ça fait partie du voyage également et ça sera raconté dans d’autres histoires. On ne peut pas tout aimer. Mais, je dirais que le Saguaro National Park, est dans les tops pour différentes raisons, mais le calme (j’en avais grandement besoin), l’absence de touristes, les oiseaux et bien sûr les magnifiques cactus en sont la cause. Alors, bien contente que tu apprécies également, tu aimerais beaucoup j’en suis certaine. Merci encore une fois pour tes commentaires, nous les apprécions toujours. Au plaisir, gros bec!

      J’aime

  2. En passant, avec votre message d’invitation à lire votre blogue, quand vous dites enfin presque, j’ai cru sur le coup qu’il s’agissait encore d’un problème d’appareil photo! Heureusement non, mais je comprends votre déception de ne pas avoir vu les fleurs qui vous appelaient dans ce parc. Au moins, il y en avait d’autres variétés très belles aussi.

    J’aime

  3. Ah que c’est intéressant!! merciiii! Que c’est beau la nature..partout, partout où vous passez! Incroyable de voir dans ce désert ces immenses cactus fleuris..est-ce qu’il pleut souvent? peut-être pas! d’où la force de la nature. Que dire des beaux oiseaux qui semblent ravis de pouvoir utiliser ces fleurs pour leurs besoins. Bonne route à vous deux et merci de partager vos belles découvertes. Très très beau blogue!!!

    Aimé par 1 personne

    1. D’après ce que j’ai lu, il tomerait environ 300 mm de pluie annuellement, la plus grande quantité en 2 mois plus ou moins. Pas beaucoup! La force de la nature nous impressionnera toujours! Et les oiseaux… je me suis vraiment amusée. Tu peux sans doute t’imaginer que le tri n’a pas été facile. C’est vraiment de toute beauté de les voir entrer complètement la tête dans la fleur pour se nourrir ou encore de les voir capturer les nombreux insectes tournant autour des fleurs. Des heures de plaisir! Sinon, un grand merci à toi pour tes bons mots, toujours agréables à recevoir.

      J’aime

  4. Merci de ce beau voyage.
    On doit se sentir si petit près de ces grands arbres majestueux.
    Les photos sont impressionnantes.
    Bien apprécié les informations descriptives.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les compliments, ça nous touche vraiment particulièrement quand ils viennent d’une auteure publiée. Si tu permets, la photographe va prendre aussi une part de celui du blogueur, car elle y met également la main à la pâte. C’est un travail d’équipe! Par ailleurs, le périple se poursuit, mais il s’achèvera bientôt. On profite pleinement du temps qu’il nous reste. Bonne suite à vous également!

      J’aime

  5. Merci du partage — nous avons déjà visiter l’Arizona mais les magnifiques parcs que vous avez mentionnés. Je les note pour un prochain voyage dans cet état.
    vos photos sont magnifiques et le descriptif dans votre blog est Super!
    continuez vos belles découvertes!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi Lucie pour ton commentaire. L’une des choses que l’on aime en voyage, c’est d’essayer d’aller à contrecourant et de découvrir des endroits qui ne font pas nécessairement partie des circuits classiques. On découvre parfois de belles merveilles. Il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus, c’est toujours gagnant. Bonne soirée et au plaisir!

      J’aime

  6. WOW !! Quel voyage !! Quelle beauté aride !! Photos incroyables .J’ai particulièrement adoré les close-up de fleurs et d’insecte. Superbes photos d’oiseaux…et même un pic flamboyant qui s’en donne à coeur joie . Il faut croire que les pics attirent les pics hahaha .Bonne suite

    Aimé par 1 personne

    1. Nous sommes effectivement très choyés par tant de beauté, on apprécie beaucoup. Merci encore pour ton bon commentaire, mais je répondrais sans être ironique que ce pic tant attiré par les pics dans ce lieu atypique est selon toute logique une réplique du flamboyant, car en définitive il est le Pic des saguaros ou si l’on préfère le Pic de la Gila. Ils sont sans doute de la même clique, car il se ressemble dans leur physique! Signé Dominique! Excusez-la🤔😆🤪😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s