Un éléphant ça trompe ça trompe…

Tissamaharama et Uda Wallawe, du 13 au 16 avril 2017

– les parcs nationaux de Yalla et de Uda Wallawe –

En sortant de notre torpeur de farniente sur la plage, nous nous sommes rendus dans la ville de Tissamaharama pour deux nuits pour visiter le parc national de Yalla et ensuite à Uda Wallawe pour une nuit également pour un safari dans le parc national d’Uda Wallawe. Ces deux parcs sont reconnus pour la présence de nombreux animaux, notamment des léopards, des singes, d’une multitudes d’espèces d’oiseaux, etc., mais le roi de ces deux parcs est réellement l’éléphant. Il y en aurait au moins 300 dans le premier et 600 dans le second.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes arrivés à Tissa la veille du jour de l’an bouddhiste. La veille et le jour de l’an sont fériés, presque personne dans la ville, la plupart des restaurants sont fermés et ils ne servent pas d’alcool. Nous faisons donc une croix sur notre bonne bière fraîche de fin de journée!

Debout dès 4 h 30 du matin pour aller en safari. On arrive à la grille d’entrée à 5 h 45 et le parc ouvre ses portes à 6 h. Déjà une vingtaine de jeeps sont arrivés et attendent de payer les droits d’entrée. Finalement, nous avons passé presque tout l’avant midi dans le parc, nous avons vu très peu d’éléphants, beaucoup de buffles d’eau, des chevreuils et des tonnes d’oiseaux divers, mais pas de léopard.

Il y a vraiment trop de traffic dans ce parc (300 jeeps/jour), pas étonnant que les animaux se fassent plus rares. Jean-Pierre est un peu déçu de ce premier safari, mais moi j’ai quand même trouvé mon bonheur avec les magnifiques paysages et les oiseaux. Nous savons que nous aurons de meilleures chances au parc de Yalla.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit guêpier

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mangouste

tissa-15.jpg

Le reste de l’après midi du jour de l’an, nous nous sommes promenés à vélo dans les environs et tout autour du grand lac au milieu de la ville qui est très beau avec ses arbres immenses. Les gens qu’on rencontre sont super gentils. Ils sont gênés au début, mais lorsqu’on leur dit bonjour ou qu’on leur sourit, leur attitude change complètement. Nous avions lu que les Sri Lankais étaient très généreux et qu’il ne fallait pas s’étonner de se faire offrir à manger par l’un deux. Et bien c’est arrivé déjà à deux reprises, des bonbons la première fois et des fruits la seconde. Quant aux enfants, comme tous les enfants de l’Asie du Sud-Est, il n’y a pas de gêne. C’est « Hello madam! »  « Hello sir! » « How are you? » avec un sourire plein de candeur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dagoba Yatala Wehera construit il y a 2300 ans

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lac Tissa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain, départ pour Uda Wallawe. C’est LE parc national à ne pas manquer. Aussitôt arrivés à l’hôtel, on part en jeep pour un safari de 4 heures. Nous ne sommes qu’à quelques kilomètres du parc et il n’y a presque personne. Des éléphants, des oiseaux, des chevreuils! En veux-tu en voilà! Et à quelques pieds du jeep! Vraiment époustouflant! Notre guide chauffeur avait un oeil de lynx pour voir les bêtes quelle qu’elles soient et où qu’elles soient.uda-4.jpg

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rouleau du Sri Lanka

uda-33.jpg

Calao de Malabar

À la fin de la journée, dans une courbe assez prononcée, le chauffeur roulait un peu plus vite pour sortir du parc avant la limite permise. Tout d’un coup, il met les freins en catastrophe et on entend un barrissement énorme. On venait d’éviter un accident avec une famille d’éléphants. Les parents n’étaient pas contents et on les entendait gronder derrière le buisson. Le chauffeur, tout calme après avoir simplement reculé le jeep de quelques pieds, attendait que Dominique prenne sa photo…, mais elle était rendue dans le fond du jeep en s’imaginant, comme dans les vidéos sur Facebook, se faire attaquer par l’éléphant! J’exagère à peine un tout petit peu!

uda-38.jpg

La petite famille se poussant derrière les buissons après avoir failli être heurtée.

Un safari extraordinaire et encore une fois de beaux paysages.

uda-18.jpg

Quant à l’hôtel, il n’était pas cher, 20 $ CAN, mais il était bien côté et on a pris une chance, peut-être à cause de son nom (le Happy Elephant Hotel). Je ne sais qui a mis des cotes dithyrambiques sur Trip Advisor, mais même si la bouffe était correcte, on a dormi pour 5 $.

Mais bon, nous avons eu un beau safari et nous étions contents…. Plus de photos

3 réflexions sur “Un éléphant ça trompe ça trompe…

    • Oui c’est très beau surtout dans les parcs. Mais je crois que les prochaines étapes seront assez impressionnantes. Nous partons aujourd’hui en train pour Kandy. Nous entrons dans ce qu’ils appellent le triangle culturel. Beaucoup d’escaliers en perspective de crois.

      J'aime

  1. Pingback: Sri Lanka: le mot de la fin, bilan et itinéraire | Un tuk-tuk pour deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s