« Good morning Vietnam! »

Vietnam, de septembre à décembre 2014

Au moment de ce voyage, ce blogue n’existait pas encore. Or, comme ce voyage au cours duquel nous avons sillonné le Vietnam et le Cambodge a été le premier de nos voyages au long cours, nous trouvons important qu’il soit intégré à notre blogue. C’est donc dans un format différent de nos habituels billets que nous vous présentons la partie Vietnam de notre voyage. Nous avons rapaillé tous les posts et les albums photo que nous avions alors diffusés sur Facebook tout au long de notre parcours de trois mois. Mentionnons qu’à cette époque, nous voulions surtout partager des images 😉

HANOI

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voir l’album photo méli-mélo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Montagne des parfums

Voir l’album photo

SAPA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sapa

Les marchés de SaPa et les minorités ethniques, les Dao avec les chapeaux rouges, les H’mong noirs et les H’mong fleurs. Mon appareil photo surchauffe depuis quelques jours! Voir l’album photo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sapa

Quelques treks dans les montagnes et les rizières. Plusieurs kilomètres et malheureusement beaucoup de brume. Les récoltes sont terminées parce que nous sommes trop haut dans les montagnes, mais c’est quand même magnifique. Espérons que nous pourrons admirer des rizières vertes et dorées plus au nord. Pour l’instant, nous partons pour un trek de deux jours avec un coucher chez l’habitant. Oui oui! dans une maison semblable à celles sur les photos. Voir l’album photo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rizières de Sapa

Photos de notre trek de deux jours. Paysages encore plus beaux, parce que moins brumeux. Le coucher chez l’habitant n’a pas été un succès. Plus touristique que typique. Coucher dans un dortoir, heureusement nous n’étions que cinq sur une possibilité d’une quinzaine de clients. Les propriétaires pas très jasants nous ont laissés à nous-mêmes. Expérience enrichissante, il nous fallait le faire, mais… Nous aurons l’occasion de répéter ce type de séjour dans les prochaines semaines, espérons que ce sera plus agréable. Par ailleurs, notre petite guide H’mong, Mö, très avenante, nous a accueillis dans sa demeure pour nous cuisiner notre lunch au lieu d’aller au restaurant (voir la photo de Jean-Pierre et de Mö assis dans la salle à manger). Légumes achetés au marché avant d’arriver à sa maison, préparés sur le plancher et cuits dans un wok sur un feu de bois à l’intérieur de la maison. Ce fut excellent et fort agréable. Voir l’album photo

MARCHÉS DE BAC HA ET DE CAN CAU

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jeune H’Mong fleurs – Marché de Can Can

Au Vietnam, le « Rêve d’automne » c’est à l’année. Les marchés locaux se tiennent une fois par semaine. Voici un aperçu de ceux de Bac Ha et de Can Cau. Excusez le grand nombre de photos, mais c’est très difficile de choisir parmi plus de 500… On y voit surtout les minorités H’mong fleurs et les H’mong noirs, devinez lesquelles sont lesquelles. On y vend de tout ou presque, du coupe-ongle au buffle! Voir l’album photo

LAC BA BE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Maison d’hôte – Lac Ba Be

Après la route du Nord, voici la région du Lac Ba Be. Une réserve nationale entourant un lac de huit kilomètres de long, le plus grand lac d’eau douce du Vietnam. Vraiment très beau et très calme. Nous y avons dormi deux nuits chez l’habitant. Expérience plus enrichissante que la première fois. Bon accueil, bon repas et bon alcool de riz. Nos hôtes étaient de la minorité ethnique Thay. Ce peuple qui a adopté le costume occidental depuis très longtemps est à ce qu’on dit le plus dynamique et débrouillard des minorités du Nord.

Quant aux deux premières photos, il s’agit des chutes de Ban Gioc, les plus spectaculaires du Vietnam dont la moitié est sur le territoire chinois. Il faut donc un visa pour débarquer du radeau de l’autre côté. Voir l’album photo

BAIE DE HA LONG

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Baie de Ha Long

Une croisière dans la Baie de Ha Long! Classée patrimoine mondial de l’UNESCO, la Baie compte 1 969 îles et îlots karstiques, la réserve nationale de l’île de Cat Ba, et depuis 2011, fait partie des sept merveilles du monde. Les photos n’en donnent qu’un petit aperçu! Imaginez faire du kayak à travers ses pitons et ses lacs intérieurs, vous baigner dans ses eaux chaudes ou encore, visionner le film Indochine avec Catherine Deneuve sur grand écran sur le pont supérieur du bateau à la belle étoile… trop malade! Voir l’album photo

Ninh Binh

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ninh Binh est une petite ville située à environ 150 km au sud de Hanoï. La région est aussi appelée la Baie de Ha Long terrestre.

Nous y avions réservé quatre nuits chez Nguyen Schack! Le schack vietnamien! Un Québécois et sa femme vietnamienne en sont les propriétaires. Mais quand nous sommes arrivés, ils étaient en train de déménager leur établissement dans de nouveaux chalets et ils n’étaient pas prêts. On a donc dormi deux nuits dans un hôtel pas loin et pas cher (10 $ la nuit) et avons ensuite inauguré les nouveaux chalets pour deux autres nuits. Nous avons eu droit à une première nuit mouvementée avec une tempête de vent. Voir les premières photos pour la définition de schack et vous devinerez que nous n’avons pas fermé l’oeil de la nuit. Le mur ouvert ne l’est pas parce qu’il a été emporté par le vent, c’est qu’il n’existe pas tout simplement.

Nous y avons très bien mangé, fait du vélo, du bateau à rames et du scooter… Super belle place… Joane Simon et Nathalie Jutras c’est un endroit à retenir pour votre voyage au Vietnam. Johanne Tremblay, tu dois trouver Charlie dans l’une de ces photos:-). Voir l’album photo

CHAU DOC

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voilà de retour au Vietnam, plus précisément à Chau Doc dans le Delta du Mékong. Nous avons fait le voyage en bateau. Cette fois-ci, bancs en similicuir, à peu près huit passagers sur une capacité d’au moins 20 et environ quatre heures de trajet, le gros luxe.

Pas grand-chose à voir tout au long du parcours, excepté peut-être un pont en construction qui a des airs de déjà vu! (voir photo) À vrai dire, nous en avons vu trois pratiquement identiques depuis notre trajet du Cambodge au Vietnam fait que… je pense qu’on ne s’est pas trop forcé côté design pour le nouveau pont Champlain… Petit commentaire comme ça en passant. 

Ceci étant dit, voici quelques images de notre journée à vélo dans la campagne verdoyante de Chau Doc. Des rizières vertes, d’autres en repiquage et des canards aux couleurs un peu cocasses. Nous avons retrouvé avec joie nos buffles préférés toujours aussi curieux. Le coucher du soleil sur le Mont Sam doit être spectaculaire, nous en avons eu qu’un petit aperçu vu le ciel couvert cette fin de journée là et avons fait la rencontre de quelques petits amis. Une visite dans une réserve ornithologue qui abrite 200 espèces d’oiseaux dont la cigogne, l’arec et le héron à tête rouge. Nous avons pu en voir plusieurs, cependant comme le début de la visite se faisait en barque à moteur, le bruit les faisait fuir rendant la photographie un peu trop difficile pour moi. Je vous en présente quand même quelques-uns juste pour donner l’envie à une certaine personne que je connais 😉. La deuxième partie se faisait à bord d’une toute petite barque avec rameuse et ça en valait vraiment la peine, car le paysage était assez féerique. Voir l’album

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme le Delta du Mékong est d’abord un pays d’eau, évidemment c’est un delta, bien sûr on y retrouve encore des villages de pêcheurs et Chau Doc en possède un plus particulier.

Pour la petite histoire, compliquée en fait, lorsque les communistes (Russes et Chinois) ont gagné la guerre contre les Américains, les Russes contrôlaient le Nord (avec Ho Chi Min) et les Chinois le Sud. S’est ensuivie une guéguerre idéologique entre les deux super puissances, les Chinois étant aussi les amis de Pol Pot en 1975, les Vietnamiens d’origine chinoise installés au Sud se sont vus poussés en dehors du pays, surtout vers le Cambodge. Plus de 250 000 partirent.

Vers la fin des années 1980, le Cambodge a exigé des exilés vietnamiens de rentrer chez eux. Mais, comme ceux-ci, et bien d’autres exilés n’avaient plus rien, ils s’installèrent sur des bateaux et pêchèrent pour survivre. Tant qu’à y être et vu qu’ils n’avaient nulle part où aller, ils y construisirent des abris de plus en plus gros pour devenir des maisons. (Regardez bien, ce sont réellement des maisons construites sur des bateaux avec moteur contrairement à tout ce qu’on a vu jusqu’à présent.) Certains mettaient des filets autour pour conserver le poisson et pour ceux qui sont plus d’affaires, c’est devenu des fermes d’élevage. D’autres se sont construit des maisons sur pilotis de bois sur les bords des rivières (pas besoin d’acheter un terrain) et pour certains, c’est devenu des maisons en ciment sur des pilotis de ciment, etc. Les petits pêcheurs indépendants, encore aujourd’hui, gagnent à peine 3-4 $ par jour. Qu’est-ce qu’on peut acheter avec ça? Quant à l’urbanisme et les exigences environnementales, et bien, peut-être éventuellement. Voir l’album photo

bouffe.jpg

Du haut de notre balcon d’hôtel, bouffe de rue à Chau Doc. Il y a une féroce compétition! Voir l’album photo

DELTA DU MÉKONG – CAN THO

can tho-2.jpg

Can Tho est une ville universitaire de plus de 3 millions d’habitants dont 2 millions sont des étudiants. Une ville qui a été maintes fois détruite et reconstruite, ce qui explique ses larges rues.

Voici quelques photos de la ville et des environs ainsi que quelques devinettes. Devinez pourquoi le gars de la moto pleure. Imaginez le nombre de ferveurs obtenues pour avoir payé des serpentins d’encens de cette grosseur dans la pagode chinoise. Pensez-vous que le Dollorama peut prendre des leçons ? Devinez le nom de ces fruits.

Dominique s’est trouvé une nouvelle job. Rouleuse de feuilles de pâte de riz. Ils en fabriquent entre 500 et 800 kilos par jour, à la main, une feuille à la fois. Une minute pour faire cuire la pâte, roulage sur le treillis, séchage au soleil pendant une heure et emballage. Et ils vendent ça 1 $ du kilo.

On finit la série avec une petite balade en barque dans un joli petit canal bien tranquille! EnjoyVoir l’album photo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Can Tho et son marché flottant, le plus grand en Asie. Les vendeurs s’approvisionnent dans les fermes et ils vendent essentiellement en gros. Les acheteurs doivent donc remplir leur propre bateau, peu importe la grandeur s’ils veulent acheter. Ces derniers écoulent ensuite leurs produits chez les petits revendeurs dans les étals des marchés locaux.

Remarquez sur chacun des bateaux, il y a un ou des fruits ou des légumes accrochés au bout d’un bâton de bambou. C’est pour indiquer le ou les produits en vente sur le bateau. 

Il y a même des petits restos flottants qui ravitaillent les marchands, les acheteurs et même les touristes avec de bons PhoVoir l’album photo

PHU QUOQ

phuquoq.jpg

Nous avons quitté l’île de Phu Quoq ce matin. Cinq jours de farniente dans cette « île paradisiaque » comme ils le mentionnent dans les guides. Plages très loin d’égaler celles de Cuba, eau moins cristalline que celle de Cuba, mais quand même, ce fut des plus agréables et parfait pour refaire le plein d’énergie. Soleil, petites marches sur la plage et fruits frais à toute heure du jour livrés par notre gentille dame porteuse de palanches ( voir photo) sont tout ce qu’il nous fallait avant de reprendre la route pour la fin de notre périple (à peine deux semaines encore). Ha! oui, ici aussi, la période des Fêtes se prépare. Voir l’album photo

HUÉ

hue.jpg

Avons quitté le soleil radieux, la chaleur, la mer et le farniente pour nous rendre à Hué, ville située au centre du Vietnam sur la mer de Chine Méridionale et une température de … merde (21º, nuageux et pluie). Vous ne nous plaindrez pas, mais ça nous fait du bien d’en parler!

Bon, voici le point d’intérêt de cette ancienne capitale du pays, vous l’aurez deviné : sa citadelle et sa cité impériales. Elles ont été construites à partir de 1802 sous la dynastie des Nguyen qui a régné sur le pays jusqu’en 1945. La majorité de la cité impériale a été détruite ou endommagée par les multiples guerres et une partie été restaurée. Vraiment de toute beauté.

En terminant, nous vous présentons encore une fois un marché local. Une image vaut mille mots. Voir l’album photo

HOI AN

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour se rendre à Hoi An, nous devions prendre l’autobus pour un trajet d’environ 170 km, donc quelque quatre heures de route. Nous avions demandé à l’hôtel un big bus et non un local bus, ici il faut bien le spécifier. La fille de l’hôtel nous a répondu Don’t worry. Comme ce n’était pas la première fois que nous nous faisions répondre ça, on avait quelques doutes. En arrivant à la porte de l’autobus, on nous a demandé d’enlever nos souliers… La première photo explique pourquoi. Nous n’avions aucune raison de nous en faire, WiFi inclus.

Pour le reste, de la bonne bouffe, une des meilleurs du Vietnam, et quelques scènes de rues. Voir l’album photo

hoian.jpg

Hoi An – inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, la ville est certainement la plus belle du Vietnam.

Elle fut fondée en 1602 et est devenue, au début des années 1800, le plus grand port commercial du pays. On y retrouvait les quartiers vietnamien, chinois, japonais et européen. Par la suite, la ville a périclité jusqu’au début de 1990 où des travaux de restauration ont été entrepris. La ville s’est tournée vers le tourisme et la culture de commerçants de l’époque a repris le dessus comme vous le constaterez par les photos.

Même si le centre patrimonial ne compte que trois rues, Hoi An est magnifique. Pour ceux et celles qui s’interrogeront, ce sont les Japonais qui ont construit le pont en 1593 afin de réunir les quartiers japonais et chinois. Cinquante ans plus tard, les Chinois y ajoutèrent une pagode qui servait également de palais de justice pour régler les conflits entre les différentes communautés. Comme à Venise, la marée haute de l’océan pas loin atteint facilement la rue longeant la rivière et, lors de la mousson, les gens montent les meubles à l’étage supérieur.

Cette ville est unique en son genre au Vietnam. Elle est branchée, elle déborde de restaurants, de boutiques offrant des produits originaux, de galeries d’art ainsi que d’une multitude de boutiques de tailleurs qui confectionnent tout ce que l’on désire en 24 heures. Les rues sont piétonnes une grande partie de la journée et, avec sa vingtaine de maisons et sites historiques à visiter, elle est un musée à ciel ouvert.

Comme la ville vaut le détour, voici trois blocs de photos qui parlent d’elles-mêmes… On exagère un peu, mais ce sont presque nos derniers albums 😦. Voir l’album photo

hoian-2.jpg

Hoi An, la nuit, s’illumine de ses mille et une lanternes… malgré la pluie! Voir l’album photo

HO CHI MINH

hochiminh.jpg

Mot de la fin
Môman! C’est fini!!!

Alors tout simplement, voici le dernier album de notre voyage. C’est un méli-mélo de photos, car il n’y a pas grand-chose à dire sur Ho Chi Minh Ville (métropole du Vietnam) si ce n’est qu’elle compte 9 millions d’habitants et une moto en moyenne par adulte, que faire un tour de tuk-tuk dans le trafic du Cambodge, c’est pas mal cool, mais que faire un tour de cyclo-pousse à Ho Chi Minh Ville c’est quelque chose d’assez spectaculaire. Johanne, un dernier p’tit Charlie pour toi.

Avant de vous laisser, Jean-Pierre et moi voulons vous remercier pour tous vos commentaires et vos pouces en l’air tout au long de notre périple. Ça a l’air de rien comme ça, mais même si nous nous sentions bien, que nous étions en parfaite sécurité et que nous faisions l’activité que nous aimions le plus à l’autre bout du monde, le fait d’avoir de vos nouvelles et d’échanger avec vous instantanément, hé bien, c’était rassurant, réconfortant et ça nous donnait le goût de continuer. Lorsque nous publiions un album, nous avions très hâte au lendemain matin pour lire vos commentaires. Au cours de ces onze grosses semaines, nous avons publié 40 albums avec celui-ci. Alors, un gros merci de nous avoir suivis et écrit pendant ce voyage qui nous laisse de merveilleux souvenirs.

Pour ceux et celles que nous ne verrons pas dans le Temps des fêtes, nous vous souhaitons un joyeux Noël et une très très belle année 2015!

Et à tous, nous offrons un Ganesh virtuel en cadeau… Non non! nous ne nous sommes pas convertis à l’hindouiste, mais nous aimons particulièrement les supposés pouvoirs de ce Dieu. Ganesh est censé abattre les obstacles et aider à surmonter les difficultés en plus d’être aussi le Dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir. D’ailleurs, nous en offrons des dizaines à nos dirigeants.

Et pourquoi pas un proverbe vietnamien avec ça :

« Je reviendrai me baigner dans mon petit lac, que l’eau soit transparente ou trouble, mon petit lac sera toujours le meilleur. »

Voir l’album photo

3 réflexions sur “« Good morning Vietnam! »

  1. Pingback: Cambodge, on en veut « Ankor » | Un tuk-tuk pour deux

  2. Vietnam et Cambodge ! Vos deux premiers pays visités et nos deux premières aventures à suivre. Il fallait rapailler ces deux voyages pour que vos billets soient complets . Un beau retour pour nous … Merci Dominique et Jean-Pierre xx

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s