San Pedro de Atacama la fin, mais pas en soi

Si nous sommes restés muets au cours des dernières semaines, ce n’est pas une question de paresse ou d’un manque de sujets intéressants, mais plutôt à cause de problèmes de connexion Internet. Nous reprenons donc le fil de nos histoires avec empressement ;-).

San Pedro de Atacama, du 20 au 29 mars 2018

Alors, nous en étions rendus à nos derniers jours dans la région de San Pedro de Atacama. Nous nous dirigeons aujourd’hui vers les montagnes de Piedras Rojas, situées à environ 150 km de San Pedro et à plus de 4 000 m d’altitude. Nous nous attendions à une route de gravier à partir du village de Socaire, mais non, une belle route bien asphaltée avec encore des paysages sublimes. Et que dire de Piedras Rojas! Nous étions bouche bée devant ce panorama incroyablement beau.

Au retour, nous nous arrêtons aux Lagunas Miniques et Miscanti, encore du bonheur pour les yeux et la caméra. Nous passons la journée à nous promener dans le coin et les mots nous manquent pour exprimer la beauté des paysages. On peut dire « fantastique » une ou deux fois, mais nous ne sommes pas à La Voix et il vaut mieux laisser parler les photos que de dire des niaiseries…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On est déjà éblouis en apercevant au loin Piedras Rojas

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laguna Misanti

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laguna Miniques

Enfin, pour notre dernière journée de visite dans le coin, nous décidons de faire une boucle en passant par les geysers del Tatio et les villages de Caspana et de Chiuchiu pour finalement nous rendre à Calama. Il nous faut y retourner pour changer de voiture et obtenir les papiers (et non pour seulement obtenir les papiers comme prévu à l’origine, ça serait trop simple!) afin de pouvoir traverser en Argentine. On en profitera pour faire quelques provisions à l’épicerie Jumbo qu’on aime beaucoup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit groupe de guanacos

Alors, contrairement à tout le monde qui se rend aux geysers à l’aurore pour profiter du lever du soleil, on ne fait jamais les choses comme tout le monde vous le savez, nous nous rendons aux geysers del Tatio en début de matinée. Les geysers sont nombreux et les fumerolles qui s’en dégagent sont très belles, mais ils ne présentent pas de comparaison avec le Parc Yellowstone aux États-Unis, tant sur le plan de l’étendue, de nombre de geysers et de la hauteur des jets d’eau. C’est beau, mais pas aussi impressionnant qu’on nous l’avait vendu, mais c’est peut-être la faute de notre paresse!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Geysers d’El Tatio

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Geysers d’El Tatio

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Geysers d’El Tatio

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Geyser d’El Tatio

Un geyser en vidéo

Nous poursuivons ensuite notre route vers les villages de Caspana et de Chiuchiu. Caspana est situé au fin fond d’une vallée et ressemble à un village d’il y a cent ans. On se demande toujours qui peut bien encore vivre dans ces endroits. Quant à Chiuchiu qui a déjà été une capitale régionale, il est devenu un petit village endormi au milieu du désert. La route entre El Tatio et Calama est longue (environ 160 km), mais elle est bien asphaltée et comporte de beaux paysages. Elle vaut le détour quand on a du temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Volcan actif dont on a oublié le nom

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En altitude, la température baisse drastiquement pouvant passer de 23 degrés à près de zéro comme c’est le cas sur cette photo. En plus d’avoir le souffle coupé, on a les cuisses gelées 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Église du village de Machuca

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Village de Caspana

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Église de Chiuchiu

À Calama, on se rend à l’épicerie (c’est tellement désastreux à San Pedro côté approvisionnements) pour acheter, entre autres, tout ce qu’il faut pour que Jean-Pierre concocte un bon souper d’anniversaire pour Dominique. (Nous avions un bungalow avec cuisinette et tout ce qu’il faut pour cuisiner.) Comme elle était due pour manger un bon saumon, c’est ce qui a composé le plat de résistance. Ce fut délicieux, merci mon chéri pour cette attention, surtout qu’il était déjà 20 h à notre retour à l’hôtel! Il en est même resté pour nous fabriquer une bonne salade de riz-saumon pour notre lunch du lendemain. Bonne fête Dominique!

Faune et flore

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Guanacos

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Foulque géante

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sarcelles de la Puna

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Conures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous l’avez compris, nous avons adoré la région de San Pedro de Atacama qui nous a gravé mille merveilleuses images dans la tête. Mais notre prochaine étape, en Argentine, ne nous a pas laissés indifférents non plus. On a bien hâte de vous en toucher quelques mots!

Plus de photos sur notre page Facebook

Un p’tit like ou un partage si vous avez aimé ce billet ou encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

 

7 réflexions sur “San Pedro de Atacama la fin, mais pas en soi

    • et merci à toi de nous suivre. En ce qui a trait aux paysages, je crois Piedras Rojas est l’endroit que j’ai trouvé le plus beau. En tout cas, nous étions sans mot lorsqu’on a vu ce paysage. C’est indescriptible.

      J'aime

  1. Voyager en altitude vous a certainement entraînés à avoir le souffle coupé…devant de si merveilleux panoramas…et que dire de la faune locale je suis verte  »conure » de jalousie 😉

    J'aime

    • lol… et tu deviendras probablement rouge « frégate » lorsque tu verras les photos des Galapagos. Je ne t’en dis pas plus, sauf que ce ne sera pas pour très bientôt avec le retard que nous avons pris et les problèmes d’ordi. Mais bon, ça viendra un jour.

      J'aime

  2. Encore et toujours un grand plaisir de vous lire et voyager pas cher avec vous. Merveilleuses photos. Bravo aux photographes ! Bonne fête Dominique !

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Linda, d’abord merci pour tes souhaits et pour les gentils commentaires. Il nous fait toujours plaisir de partager ces moments avec vous. PS de JP: le crédit pour les photos appartient essentiellement à Dominique.

      J'aime

  3. Pingback: Chili: le mot de la fin, bilan et itinéraire | Un tuk-tuk pour deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s