Sigiriya dans un premier temps

Sigiriya, du 26 au 29 avril 2017

Petit train va loin…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au retour de notre périple du Adam’s Peak, pas de perte de temps, on saute dans la douche, prenons 15 minutes pour le petit déjeuner, et en route pour Sigiriya (prononcée Siguiriya). Après un premier trajet en voiture, nous embarquons dans le train pour Kandy. Cette fois-ci, nous faisons les poules de luxe avec nos billets pour des sièges réservés en deuxième classe.

Mais voilà il y a du monde à  nos places! Nous vérifions avec les gens, mêmes numéros de sièges… nous faisons venir le contrôleur, le wagon n’est pas plein et nous offrons de nous assoir ailleurs, bien conciliants que nous sommes. Le contrôleur n’est pas de cet avis, va, revient et alors, il découvre, en même temps que nous, que nos réservations sont pour le lendemain 27 avril.  « Wrong date, Wrong train, get out of my train » et il nous fout carrément dehors de son wagon avec nos bagages que l’on essaye de rouler tant bien que mal dans l’allée à travers les jambes étirées et les gens qui sont debout, en appelant ses collègues de la troisième classe sans réservations de siège. Notez qu’à ce moment, le train a déjà quitté la gare.

Après plusieurs minutes de discussion ferme avec plusieurs autres contrôleurs qui ne parlent que très peu anglais, un contrôleur plus gentil nous offre, impose serait un meilleur mot, de descendre au prochain arrêt et d’acheter d’autres billets de train. Le contrôleur gentil  nous aide aussi à nous trouver des places assises, même si nous sommes séparés. Mais un doute subsiste quant à la date de notre réservation… Qui a fait l’erreur, nous ou le commis? À vérifier plus tard…

Ensuite, trois heures d’auto pour arriver en début de soirée à Sigiriya qui n’est qu’un petite ville où les hôtels sont dispersés dans la nature. On soupe et on se couche exténués.

Au matin, notre plan de la journée se résume à faire du lavage et profiter de la piscine de l’hôtel pour reposer nos jambes endolories (ceux qui ont descendu à pied lors des exercices d’incendie les 40 étages de la Tour de la Bourse se rappelleront les courbatures du lendemain), en plus du mal de genou de Jean-Pierre.

Mais voilà, après le lavage, alors que Jean-Pierre était bien installé avec son livre, je me remémore tout à coup qu’outre la montagne sacrée de Sigi, il y a aussi les temples troglodytes de Dambulla à voir et ils font partis de mes must to see au Sri Lanka.

Au diable la farniente, JP est un peu grognon, oui oui ça lui arrive à lui aussi! on embarque dans un tuk-tuk et 30 minutes plus tard, nous voilà à Dambulla, devant bien sûr encore beaucoup de marches à monter…

dambula-3.jpg

mais aussi devant les temples parmi les plus spectaculaires que nous avons vus jusqu’à présent en Asie. Mon chum a retrouvé sa bonne humeur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Superbe, mais les photos valent mille mots. Soulignons que certains dessins dans ces temples datent du 1er siècle et que le site figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. On comprend bien pourquoi.

DAMBULA-38.jpg

DAMBULA-33.jpg

dambula-13.jpg

DAMBULA-37.jpg

DAMBULA-35.jpg

Nous vous faisons languir et nous vous parlerons du fameux rocher du lion de Sigiriya dans un deuxième temps. Plus de photos

 

Une réflexion sur “Sigiriya dans un premier temps

  1. Pingback: Sri Lanka: le mot de la fin, bilan et itinéraire | Un tuk-tuk pour deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s