Une courte visite intense au Grand Canyon National Park

Utah, Grand Canyon National Park, du 25 au 27 avril 2022

Suffisamment reposés après quatre jours au Saguaro National Park, allons voir maintenant à quoi ressemble le Grand Canyon! Après avoir roulé près de 600 km, nous parvenons au camping du parc vers 18 h. Chanceux comme nous sommes, nous bénéficions d’un emplacement pour une seule nuit. Pour le lendemain, il nous faut revenir le matin à l’ouverture (9 h) pour avoir accès au «premier arrivé, premier servi». À 8 h 30, il y avait déjà une foule qui attendait, mais nous avons eu notre place.   

Nous nous rendons ensuite au Mather’s Point, l’un des plus beaux points de vue derrière le Visitor Center avant d’entreprendre une marche longue de cinq kilomètres le long du canyon en nous arrêtant ici et là pour admirer le panorama saisissant. C’est unique et encore une fois, la nature nous présente sa force et sa puissance! 

Une petite parenthèse s’impose à ce moment-ci. Tous ceux qui sont venus dans ce coin de pays l’auront remarqué, les garde-fous se font rarissimes! Tant sur les routes sinueuses avec des précipices dans les courbes à 180 degrés que sur le long des falaises tant du Grand Canyon que de tous les autres parcs : zéro, niet, et c’est à peine exagéré. Incroyable! Chaque fois, nous ne pouvons que comparer avec la surprotection de Parcs Canada. Et que dire des gens qui s’avancent sur le bord, s’assoient sur les roches, les jambes dans le vide pour une photo instagrammable! Ou encore, de ceux qui se font prendre le portrait, les bras en l’air sur un seul pied le plus près possible du bord du gouffre! Nous étions curieux de connaître les statistiques annuelles des chutes mortelles dans les parcs américains, combien de personnes tombent en bas des falaises? La libaarté quoi! Et bien, selon le parc national, il n’y aurait que deux à trois personnes par année qui tombent de la falaise alors qu’il y a plus de 6 millions de visiteurs par année. Nous sommes quand même surpris du peu d’accidents! Libaarté!

Dominique avait une idée en tête, celle de marcher la Bright Angel Trail, un sentier qui descend jusqu’au fond du canyon : 32 km a. — r. et 1300 m de dénivelé sous un soleil de plomb! Comme nous cumulions déjà plusieurs kilomètres depuis le matin et que les genoux de Jean-Pierre se faisaient sentir, nous avons négocié pour n’en faire qu’un petit bout, quelques heures tout de même! Et nous sommes remontés. Belle randonnée (la prochaine fois, nous la ferons au complet ;-)) qui s’est terminée avec un petit visiteur à quatre pattes, une chèvre… qui se nourrissait au-dessus de nos têtes!

Bon, c’est vrai que c’est beau et c’est normal que ça attire autant de touristes depuis plus de 100 ans, mais maudit qu’il y a du monde! Partout et tout le temps! Des civilisés et d’autres moins! Enfin! Peut-être qu’au final c’est nous le problème et que nous ne sommes pas faits pour vivre entourés d’autant de gens. À réfléchir! (ou réflexion déjà toute faite!)

Fiche camping – bivouac

Utah, Grand Canyon National Park, Mather Campground immense camping avec ses 320 places à 18 $ US, aucun service. Hormis quelques génératrices (permises à certaines heures), le camping est très tranquille et bien boisé. Avis à celles et ceux incommodés par le bruit de ces engins, mieux vaut choisir dans la mesure du possible un site dans la Pine Loop puisqu’en principe ils y sont défendus (bien que certains se pensent au-dessus des règlements). Tous les emplacements sont pavés et comprennent en plus un espace avec table et trou à feux. Douches et toilettes, sanidump, eau potable, etc. 

Mather Campground, Grand Canyon National Park

Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à aimer et à partager pour nous aider. Encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

5 commentaires sur “Une courte visite intense au Grand Canyon National Park

  1. C’est du vertige au cube ça mes amis! Comme vous dites force et puissance! Il y a de quoi tomber dans l’imaginaire quand on est dans ces lieux incroyables… Vous deviez avoir le goût de vous assoir pour observer pendant des heures ces espaces impressionnants qui ne laissent pas indifférents? C’est tout simplement magnifique! Même les animaux portent les couleurs des lieux. C’est heureux que vous ayez eu la chance de les croiser de si près. Un vrai beau spectacle!

    J’ai hâte de voir la suite, bonne route.

    Aimé par 1 personne

    1. Disons que les palpitations du coeur augmentent considérablement par moment. Je crois que de voir les gens s’approcher des bords pour prendre des photos me rend plus malade que de marcher sur les sentiers étroits. Ça m’empêche réellement de profiter du moment. Quant aux animaux, les wapitis sont aussi nombreux que les cerfs chez nous je crois. Les chèvres, par ailleurs, se font plus rares, mais quand on les voit, elles sont souvent en groupe. Elles sont superbes!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s