Denali nous voici!

Parc national et réserve de Denali, du 10 au 13 septembre 2019

De Fairbanks, deuxième essai et cette fois-ci nous y allons avec une valeur sûre, nous empruntons la Parks Highway qui est une route panoramique, mais pas la plus belle selon nous. Et nous faisons enfin notre entrée dans le Parc national et réserve de Denali.

D’après nos minces recherches de préparation pour ce voyage, il semble que c’est The Place to see and to be in Alaska! C’est ce que nous allons découvrir.

Pour la mise en bouche, le parc fut créé en 1917 et comprend presque 25 000 km carrés de terres préservées. Il a été reconnu réserve de la biosphère par l’UNESCO en 1976. En bref, il est situé à 200 km au sud de Fairbanks et à 385 km au nord d’Anchorage. Et entre ces deux villes (585 km), il n’y a rien! Que de la forêt, quelques bourgades de deux ou trois maisons tentant de vendre de l’essence et quelques services de passage ainsi qu’un quasi-village touristique à l’entrée du parc.

Le parc compte une seule voie de 143 km de long. Les véhicules privés ont accès à la première partie asphaltée de 24 km alors que le reste du tracé se fait uniquement dans des bus de type scolaire. Par ailleurs, il comprend six campings répartis à partir de son entrée jusqu’au kilomètre 56 environ et seuls le Riley Creek, à l’entrée, et le Teklanika River Campground accueillent les VR. Ce dernier est situé au km 47. On doit y demeurer au moins trois nuits et on ne peut pas se servir de son véhicule une fois rendus sur place. On se déplace en bus ou on marche.

Quant aux bus, il y en a deux sortes. Les jaunes, les Tours bus, animés par des naturalistes, ils font l’aller – retour jusqu’au bout de la route avec des arrêts repos. Les verts, les Transit bus, font aussi l’aller-retour, mais on peut y monter et descendre à notre guise. Le chauffeur fournit également des explications pertinentes de façon plus ou moins claire (selon le chauffeur 😉 et fait beaucoup d’arrêts-photos paysages et animaux lorsqu’il y en a en vue. Et ce, même quand ils sont très très très loin!

Tours bus

Quelques chiffres : Droits d’entrée dans le parc 15 $ US/personne et la « passe » pour les bus verts 40 $ US/personne (valide pour sept jours).

Nous avons donc opté pour loger au Teklanika River Campground pour trois nuits et nous vous le recommandons fortement. Vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite.

Au Teklanika River Campground, on a droit tous les soirs à une présentation donnée par un ou une ranger sur les différents aspects du parc tels la végétation et les animaux, etc.

La première journée consiste en un looooong trajet de bus. Nous sommes partis à 8 h 30 pour revenir vers 17 h 30. Nous avions prévu débarquer au Eielson visitor center (km 106) pour y pique-niquer et pour y randonner sur la Alpine trail. Sauf que… Le sentier ainsi que tous les autres alentours étaient fermés en raison de la présence de nombreux ours dans les parages qui sont, par les temps qui courent un peu féroces avec les touristes (hibernation en préparation!). Zut et rezut!

Nous décidons donc, après discussion avec un habitué du parc, de remonter et d’aller jusqu’au Wonder Lake, point ultime du trajet du bus. Il y a un spot appelé Reflexion Pound et il semble que par beau temps, on y voit le Denali s’y refléter (c’est logique!). Il faut donc descendre du bus juste avant le Wonder Lake et marcher environ 20 minutes pour le rejoindre. Voici le résultat, ce n’est pas la réflexion parfaite, mais ce n’est pas mal non plus.

Nous remontons dans le bus en nous disant qu’on devrait s’arrêter à nouveau au Eielson pour manger, prendre notre temps, admirer le Denali puis rentrer avec le bus suivant. Arrivés au fameux arrêt, tout le monde est sur le bord du stationnement, deux ours sont dans les environs et personne ne doit d’éloigner. Ils sont un peu loin, mais nous les voyons très bien.

Nous mangeons donc notre lunch assez rapidement et déclarons forfait pour la journée. Nous remontons dans notre même bus.

Afin de contenter un peu notre envie de nous dégourdir les jambes, nous descendons à l’arrêt Teklanika River et marchons dans le lit de la rivière jusqu’à notre camping, soit deux petits kilomètres.

Les points positifs de la première journée : le parc est très très beau et pour notre grand bonheur le fameux mont Denali a bien voulu se dévoiler dans toute sa splendeur durant la journée complète. Ce qui, selon les guides, n’arrive qu’un jour sur quatre en moyenne. En plus, nous avons eu droit à plusieurs arrêts photos, tant pour les paysages que pour les animaux, dont plusieurs ours bruns, des orignaux et des dall cheep (espèce de chèvre de montagne blanche), mais celles-ci toujours de très très loin.

Deuxième journée au Denali. Très déçus de n’avoir pas pu randonner la veille et qu’il n’y a pas vraiment de sentiers balisés de plusieurs kilomètres dans le parc, mis à part ceux qui ne sont pas accessibles au Eilson Visitor Center; et vu le grand nombre d’ours aperçus la journée précédente, nous avons un peu manqué de courage pour faire du hors-piste. Nous nous sommes donc rendus au belvédère du Polychrome Overlook (km 72) en bus évidemment! Pour ensuite marcher une douzaine de kilomètres sur la route jusqu’à Toklat River, clochette à ours et Bear spay (très fortement recommandé dans les guides et par les rangers) à la portée de main dans la poche de côté du sac à dos. Cela nous a permis de mieux apprécier la beauté des paysages du parc sans face-à-face avec un ours ;-). Puis un retour en bus qui fut assez occupé par la vue de plusieurs animaux, dont encore quelques ours et des orignaux.

Une autre possibilité aurait été de marcher sur le lit d’une rivière comme le suggèrent les rangers pour ne pas se perdre, mais on a testé la veille et ce n’est pas des plus intéressant. Nous avons aussi appris par la suite qu’il est possible de randonner hors-piste en compagnie d’un ranger, ce qui peut être une alternative rassurante.

En somme, c’est un très beau parc. Les montagnes sont superbes, avec leurs sommets enneigés. Et le mont Denali, le plus haut sommet d’Amérique du Nord avec ses 6 190 mètres d’altitude, s’est laissé voir magnifiquement dans le ciel bleu pendant non pas une, mais deux journées. (Malheureusement, il n’y avait aucun comptoir de loterie à proximité :-)). Les photos expriment davantage cette beauté.

Quant aux bus, on comprend qu’il s’agit d’un mal nécessaire destiné à minimiser le nombre d’automobiles dans le parc (qui reçoit quand même plus de 400 000 visiteurs par an) et, par le fait même, leur impact sur les animaux, mais ça demeure très frustrant.

Petite parenthèse à ce sujet. Le service des bus verts se termine le 12 septembre et les automobilistes peuvent alors circuler jusqu’au kilomètre 48 à partir du 13, date à laquelle nous quittions le parc. Nous avons eu un bon aperçu (et c’était hors saison) de ce que serait le trafic et ses conséquences sur la vie animale sans ces fameux bus. Assez terrifiant! Le transport collectif est vraiment incontournable. Voyez par vous-même.

En conclusion, nos trois nuits dans le parc ont été suffisantes. Juste de penser devoir reprendre le bus encore pour quelques heures pour nous déplacer ne nous disait plus rien. Sinon, oui, le Parc national et réserve de Denali vaut le détour, mais ne justifie pas à lui seul le voyage comme certains l’affirment!

Fiche camping – bivouac
amphitéâtre du camping

Denali Park and Preserve
Teklanika River Campground, kilomètre 47
Sans service, toilettes sèches et eau potable, 25 $ US/nuit/3 nuits minimum. Prévoir la nourriture et tout ce qu’il faut pour la période ainsi que le bois pour le feu de camp si désiré. Le camping est petit, très calme dans la nature, arrêt de bus à l’entrée. Nous avons beaucoup apprécié dormir dans le parc ce qui permet de réduire le nombre de kilomètres à parcourir en bus (non négligeable!). En saison, il est très recommandé de réserver.

Pour voir plus de photos cliquez ici.

Si vous avez aimé ce billet, likez et partagez pour nous aider. Ecore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

16 commentaires sur “Denali nous voici!

  1. Merveilleuse nature ! Vous profitez de bien beaux paysages malgré que vous n’avez pas l’occasion de vous balader à votre goût . Je comprends très bien avec ces ours bruns qui rodent dans les parages , avec l’aventure que j’ai eu avec PY et les enfants, on est jamais assez prudent ! Le Denali est magnifique et heureusement que vous avez profité d’une belle visibilité avec ce beau temps ! D’ailleurs on vous en souhaite au max. de ce beau temps. En passant les photos sont très belles , surtout celle avec le Denali , la variante de couleurs passe du blanc au noir, très beau. Merci pour cette belle visite ! Gros bisous xx

    J'aime

  2. C’est assez impressionnant comme montagne 🏔 WoW 😮
    Vous m’avez fait découvrir un endroit sur terre dont je ne verrai sûrement pas de mon vivant! Merci pour ces belles photos et que dire de la narration extraordinaire! Xx
    Bonne continuation

    Aimé par 1 personne

  3. Superbe Mont Delani . Magnifiques photos (comme toujours) . Les intrus de la photos sont probablement des Dall Sheep ( 2 points blancs près d’un conifère. ) J’adore la photo de l’ours brun qui donne l’impression de courir vers vous. Bonne et belle continuité 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Je tente ma chance une autre fois : option a) on dirait une personne qui ressemble au trophé des Oscar dans le champs en bas à gauche. Option B ) l’ombre du photographe ou de son chum

    Aimé par 1 personne

    1. Hahaha! non tu brûlais plus avec ta première réponse. Les deux points blancs sont en réalité le panache d’un orignal qui est bien couché à travers les arbustes. Lorsque les orignaux sont loin et que le soleil brille dans le ciel, les panaches deviennent blancs. Ça donne l’impression de spots de lumière blanche.

      Mais je te donne le mérite d’avoir bien essayer, car tu es la seule à avoir tenté quelque chose :-).

      J'aime

  5. Je ne suis pas le genre à abandonner… 🙂 Ce pourrait-il que se soit la silhouette blanche d’un feuillu dénudé au fond à gauche dans tout cet espace de conifères?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s