El Chalten, le « Roy » de la randonnée

El Chalten, du 24 au 27 février 2018

Notre prochaine étape est une « destination touristique » en soi, surnommée la « Capitale argentine du trekking », mais une petite…  En effet, El Chalten ne comptait en été que 371 citoyens en 2001 et 2 325 en 2015. Ce joli petit village du bout du monde est la porte d’entrée nord du Parque nacional Los Glaciares dont l’icône, le mont Fitz Roy, un sommet de 3 375 m, est très souvent entouré de nuages.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le sommet du Fitz Roy toujours dans les nuages

Mais d’abord la route. El Chalten se situe à environ 220 km de El Calafate et entre les deux… et bien… rien d’autres que de magnifiques paysages desquels apparaîssent au loin les monts Fitz Roy et ses comparses. De toute beauté.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Groupe de guanacos

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En arrivant au village, nous sommes d’abord accueillis par un majestueux condor qui plane au-dessus de nos têtes. Animal emblématique du Chili, il fait malheureusement partie des animaux en voie de disparition. Il est remarquable par son envergure puisqu’il fait trois mètres avec ses ailes déployées et à cet effet, il est l’oiseau volant le plus grand de la planète. Stupéfiant! Dominique est très contente d’avoir pu enfin en capter un avec sa lentille et du résultat, bien que son zoom ne soit pas tout à fait assez puissant pour une si longue distance (selon ses dires!).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous arrêtons ensuite au kiosque d’information touristique qui est en fait le bureau d’information de la CONAF, l’organisme qui gère les parcs nationaux du Chili. Nous avons un accueil super sympathique, on nous remet une carte du parc et on nous donne des explications sur les différents sentiers de randonnées ainsi que des conseils de sécurité. En plus, on nous annonce une superbe température pour les trois prochains jours. Que demander de mieux!

Le lendemain matin, nous partons de bonne heure à pied de notre hôtel (la plupart des sentiers partent directement du village) pour entreprendre un premier parcours de 18 km en direction de la Laguna Torres. Ça monte pas mal au début, mais ça se calme ensuite. Les paysages sont superbes et les photos l’expriment davantage que les mots.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laguna Torres

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fleur de la Patagonie (2 cm de diamètre)

Le deuxième jour, malgré nos pieds endoloris, nous nous offrons une autre randonnée d’une dizaine de kilomètres pour nous rendre au Mirador del Fitz Roy, afin d’admirer de plus près ce géant du même nom. Les nuages s’accrochent presque tout le temps à son sommet malgré le soleil et les grands vents.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mirador Rio de Las Vueltas

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sommet du Fitz Roy

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Fitz Roy complètement dégagé (vu du village)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fleur de la Patagonie (2 cm de diamètre)

En conclusion, El Chalten est un village essentiellement tourné vers le trekking, on y rencontre majoritairement de jeunes étrangers (très peu de cheveux blancs dans le coin!) et un bon nombre d’entre eux donne l’impression que nous sommes dans un village hippie des années 70, quoique les jeans, les bottes Kodiak et les ponchos ont été remplacés par des vêtements en Goretex et des bottes de randonnées. Mais bon, on s’y sent bien et nous serions restés encore quelques jours puisque la région regorge de sentiers de randonnées tous plus intéressants les uns que les autres. En plus, comme on nous l’avait annoncé à l’arrivée, nous avons eu droit à du beau soleil mur à mur. Bref, ça vaut vraiment le coup de faire le détour et d’y rester plus longtemps que moins.

Punta Arenas,  du 27 février au 1er mars

Pour terminer notre séjour en Patagonie, nous avions décidé de redescendre à Punta Arenas rapidement, pour reprendre l’avion pour Santiago, mais aussi et surtout pour voir les pingouins de Magellan que l’on retrouve uniquement là.  Alors, faire le plein d’essence et go pour 650 km de route.

À Punta Arenas, comme notre hôtel n’était pas dans le même coin de la ville que lors de notre précédent passage, et que nous avions plus de temps, nous avons redécouvert la ville. Dans notre premier billet sur la Patagonie, nous n’avions pas été très élogieux à son sujet, mais finalement, c’est assez joli. Comme il faut rendre à César ce qui appartient à Cézar, alors nous nous devons de vous en reparler un peu.

Pour notre seule journée disponible, nous avons acheté des billets pour le traversier qui va sur la Isla Magdalena où se trouvent plus de 60 000 couples de manchots. Mais, zut! À notre arrivée au port à l’heure prévue, on nous annonce qu’il y a trop de vent et que le capitaine a annulé la traversée. C’est mieux que d’être malade à bord, mais quand même nous sommes très très très déçus.

Nous retournons avec notre petit chagrin faire quelques visites en ville, notamment la belle place centrale et le très beau cimenterio municipal où se trouvent les mausolées de quelques riches éleveurs de moutons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Place centrale

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous nous avez suivis jusqu’à présent, vous aurez compris que la Patagonie est pour nous, avec sa nature plus que généreuse, un incontournable même s’il faut y débourser une petite fortune. On y reviendra peut-être un jour!

Prochaine étape, Santiago la capitale…

Plus de photos sur notre page Facebook.

Un p’tit like ou un partage si vous avez aimé ce billet ou encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

 

 

 

6 réflexions sur “El Chalten, le « Roy » de la randonnée

  1. On ne se lasse pas de vous lire ! Et que dire de tes photos Do !!! Tes paysages sont tout simplement dignes des d’êtes publiées ! Même tes photos de ton condor, malgré ta petite lentille sont superbes. Bisous à vous deux XXX

    J'aime

  2. Excellent compte-rendu de El Chalten et Punta Arenas. Votre blog décrit très bien les sites visités et bravo pour vos magnifiques photos.

    J'aime

  3. Pingback: La Serena, nous chante la sérénade | Un tuk-tuk pour deux

  4. Pingback: « El condor passa » dans le cañón del Colca | Un tuk-tuk pour deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s