Island in the Sky et The Needles, le (f)île et les aiguilles du Canyonlands National Park

Utah, Canyonlands National Park, Island in the Sky et The Needles

Du 8 au 12 mai 2022 

C’est comblés que nous quittons Arches National Park pour rejoindre Canyonlands National Park, un parc qui peut satisfaire tout un chacun avec la diversité qu’offrent ses trois divisions : Island in the Sky, située près de Moab et la plus visitée, The Needles, de l’autre côté de la rivière, mais à 180 km par la route… et The Maze très peu accessible quant à elle. 

C’est d’abord le secteur de Island in the Sky à environ une quarantaine de kilomètres de Arches que nous visons. Cette section du parc, la plus achalandée, s’explore principalement en voiture, elle ne propose que de courtes marches ralliant des points de vue que nous empruntons, notamment le Grand View Point Overlook qui procure quelques sensations fortes et le Mesa Arch. Bien perchés sur le bord des falaises qui surplombent la Green River et la Colorado River à plus de 470 m. de hauteur, la vue est vraiment spectaculaire…

…, mais pas de coup de cœur pour nous. Évidemment, puisque nous ne pouvons randonner. Il y a cependant bien matière à satisfaire les conducteurs de 4×4 avec la route vertigineuse et très attirante d’une vingtaine de km qui s’enfonce dans le parc, la Shafer Trail. Malheureusement impossible pour nous avec notre tuk-tuk, alors on oublie. Quel dommage, ça doit donner l’impression de marcher sur la lune une fois rendus en bas!

Par contre, la superbe vue des falaises à l’opposé des canyons nous incite fortement à aller y jeter un œil. La suite logique pour nous c’est The Needles, situé juste de l’autre côté de la rivière, mais à 180 km par le chemin. En matière d’achalandage, sur les 730 000 visiteurs annuels, 77 % d’entre eux se rendent à Island in the Sky, 22 % aux The Needles, yesss! Et à peine 1 % au The Maze.

Nous quittons Island in the Sky en fin de journée avec l’intention de nous arrêter au Dead Horse Point State Park. Or, une fois arrivés devant la guérite… 25 $ US d’entrée pour aller prendre une photo, pas de randonnée… Bof, à bien y penser, nous passons notre tour!

Le soir, nous allons dormir dans un camping avec tous les services, histoire de faire le plein d’eau et la vidange des réservoirs. Il faut bien récurer de temps en temps… et nous devrons aussi nous approvisionner en nourriture et en liquide alcoolisé! Au matin, nous trouvons une épicerie à peine correcte. Même si Moab est la plus grande ville de la région, elle ne compte que 5000 habitants. C’est par ailleurs encore plus problématique pour le vin, car le seul Liquor Store de l’endroit où l’on peut s’en procurer n’ouvre qu’à midi. Un client nous chicane parce que nous prenons bien de la place dans le stationnement alors qu’il n’y a personne et que le magasin est fermé! Nous ne savons pas trop pourquoi, mais nous pensons qu’il était dû pour sa dose de liquide le monsieur! 😉

Quant au choix du vin et de la bière, nos dépanneurs du Québec sont quasiment mieux garnis. Mais le plus drôle c’est qu’à la caisse, le jeune homme demande à Jean-Pierre une carte d’identité (pour s’assurer qu’il a bien l’âge de majorité?🤣🤣🤣) et il n’accepte pas son permis de conduire! Ça lui prend son passeport! Bon, au pays des mormons, faut bien se plier à leurs coutumes!

Après cet exploit, nous prenons le temps d’aller explorer la jolie petite ville, de visiter quelques boutiques, de manger une quesadilla dans une cantine de rue (notre premier repas au restaurant) et une crème glacée, et de rencontrer un couple de Québécois aussi sur la route depuis plusieurs semaines et avec qui nous avons longuement échangé. Bien agréable après-midi.

En fin de journée, nous tentons notre chance et en nous rendant jusqu’au camping  – premier arrivé premier servi, du district The Needles (Les aiguilles), en vain. On se rabat sur un BLM situé à quelques kilomètres du parc, mais très franchement, rien à envier aux plus beaux emplacements. Nous profitons longuement de la vue qui s’offre à nous. 

Le lendemain matin, on s’empresse de se trouver un site de camping dans le parc, on s’y installe pour deux nuits. Nous ne perdons pas de temps et partons en randonnée sur la boucle Big Spring Canyon — Squaw Canyon (un bon 12 km). C’est extra! Nous sommes presque seuls et les paysages éblouissent. Contrairement au secteur Island in the Sky situé sur le dessus des ravins, nous marchons maintenant dans le fond des canyons en suivant leur lit, les remontons, les contournons, les redescendons, changeons pour un autre canyon, etc. À faire absolument!

Après une belle nuit tranquille et discussion avec le ranger du parc, nous poursuivons l’exploration du parc en arrêtant notre choix sur le populaire Elephant Hill Trail. Selon nous, c’est là que le nom du parc prend tout son sens! Nous roulons d’abord trois kilomètres à vélo sur une route vallonnée et en gravelle jusqu’au début du sentier. On se dit qu’il faudra se ménager de l’énergie, car le retour sera presque entièrement en montée… mais on verra ça dans le temps comme dans le temps. Pour l’instant, c’est reparti pour une autre magnifique randonnée. Ça grimpe au départ, mais la suite nous permet de prendre ça plutôt relax. Il y a bien quelques passages remarquables, mais rien de compliqué. 

Nous avions très hâte de côtoyer les aiguilles de près et laissez-nous vous dire que nous n’avons pas été déçus. Difficile de s’imaginer leur ampleur tant qu’on ne s’en approche pas au plus près. Tout simplement impressionnant et renversant! 

Bref, une dizaine de kilomètres d’émerveillement et d’enchantement dans le fond des vallées avec une superbe température et un ciel parfait. Les paysages surpassent ceux de la veille que nous avions trouvé remarquables. Alors nous sommes aux anges d’autant plus que le retour en vélo ne nous a pas trop fait suer. C’est que les deux retraités commencent à être drôlement en forme ;-).

Avant de quitter le parc le jour suivant, nous nous arrêtons bien sûr aux différents points de vue accessibles en voiture, dont le Pothole Point. Bien curieux de découvrir ces trous parfois remplis d’eau ou de sable qui semblent anodins, mais qui grouillent de vie animale et qui, par le fait même, contribuent à la biodiversité du site. Ils étaient bien asséchés, mais l’endroit offre également des vues intéressantes sur les Needles

Vraiment, selon nos priorités bien sûr, cette section du Canyonlands surpassent  largement la précédente, malgré son impopularité par rapport à cette dernière. À chacun ses valeurs et ses préférences (et c’est tant mieux pour nous!). Mais, outre un achalandage moindre et des points de vue plus changeants et surprenants les uns que les autres, ce sont les randonnées qui comptent pour beaucoup et qui comblent nos attentes. Nous aurions pu y consacrer davantage de temps tant les opportunités de treks sont nombreuses, mais bon, nous devons poursuivre notre chemin. On y reviendra un jour! Bref, vous l’avez compris, nous avons vraiment beaucoup apprécié The Needles et jusqu’à présent, c’est notre coup de cœur Numero Uno du voyage.

Pour nous rendre à notre prochaine destination, le Capitol Reef National Park, deux possibilités s’offrent à nous, soit de refaire une partie de la route vers le nord en repassant par Moab ou encore de descendre au sud pour nous arrêter au Natural Bridges National Monument, un petit parc dont la vocation consiste à préserver trois beaux ponts naturels. 

La décision est vite prise, nous optons évidemment pour le Natural Bridges!

Fiche camping – bivouac

Hamburger Rock Campground BLM—Sur iOverlander, GPS N 38o11.975′, W 109o40.367, à 8 km de l’entrée du parc The Needles. Self service, 15 $US aucun service. Endroit vraiment magnifique et calme offrant une vue 360o. N37o15.188′, 

Canyonland National Park, The Needles, Elephant Hill Campground—Une vingtaine de place, sur la base du premier arrivé-permier servi. Magnifique avec vue directe sur la Wooden Shoe Arch. Super tranquille. 20 $US aucun service. Toilettes sèches, eau pour bouteille seulement. Nous avons adoré!

Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à aimer et à partager pour nous aider. Encore mieux, laissez-nous un commentaire. Abonnez-vous à notre blogue pour recevoir nos infolettres par courriel et ne pas louper nos billets.

10 commentaires sur “Island in the Sky et The Needles, le (f)île et les aiguilles du Canyonlands National Park

  1. Toujours très intéressant de vous suivre. Et de voir qu’on a pas été les seuls à se faire demander notre passeport au liquoreux store de Moab….. à 67 ans, on se sent rajeunir…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Michel encore une fois pour ton commentaire très agréable à lire… Faut croire que tout le monde y passe à Moab :-))) Même si on sait que ce n’est pas réellement l’âge qu’il voulait vérifier, c’est quand même drôle!

      Au plaisir!

      J’aime

  2. Vraiment beau tout ces espaces et quelle chance vous avez eu d’avoir une belle température pour voir l’ensemble de l’oeuvre naturelle , une grande merveille. Et les photos Do sont super, on s’y croirait! J’ai eu la même impression que vous en voyant la dernière photo, les pyramides!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Michel Guertin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s